mercredi 1 février 2012

RENE ROBERT, Directeur artistique chez Van Cleef & Arpels en 1940


René Robert fut le successeur de René Sim Lacaze, le talentueux et créatif directeur artistique de Van Cleef de 1923 à 1940.

René Sim Lacaze fut appelé aux Armées en 1939, ses aptitudes au dessin en firent un faussaire de la bonne cause, il fabriqua quelques faux papiers et Ausweiss, il connut dans son service Lucien Rebatet c'était pour lui un camarade de régiment,  Il nous apprends au passage que son pseudonyme était François Vineuil,  puis en septembre 1940 reçut une lettre de licenciement de la Maison Van Cleef. René Sim Lacaze mit cela dans ses mémoires sur le compte de Mr Roger Levy Debled en réalité!!!!



Ce document de mauvaise qualité émane du dossier d'aryanisation de la maison Van Cleef, c'est ainsi que j'appris l existence de René Robert.(quel ignare je suis!)

Ceux qui ne pourraient bien lire ce document , doivent savoir qu'il y est dit que René Robert était artiste joaillier créateur connu pendant la periode Art Déco, dans le passé, il avait déjà fourni des études et dessins, il fut engagé dans la société à titre de conseiller technique et artistique, aux mêmes émoluments que RS Lacaze et "en plus le montant de la valeur des modèles présentés et exécutés"
Il n'y eut pas de contrat signé avec Mr Robert mais il eut le droit de signer ses maquettes, dessins et pièces fabriqués, ce qui est considérable.

De plus ce devrait permettre lors de vente publiques de découvrir ses pièces réalisées pour Van Cleef et Arpels,signées par lui qui leur conféreraient un plus.

 


Publicité Lacaze de 1941

René Sim Lacaze l'ancien directeur artistique de VCA, une fois la drôle de guerre terminée, fut embauché chez Mauboussin.
Hélène Andrieux consacre un chapitre à René Robert,dans un livre édité a l occasion d'une exposition au musée des arts décoratifs.



Ce livre traite de Jean Desprées, de Fouquet, de Templier, Jeanne Boivin, Suzanne Delperron, Sandoz et d'autres mais il consacre aussi quelques pages à René Robert, dont apparemment il reste peu de choses, mais l' important est qu'il ait été cité, ce qui permettra aux salles des ventes et aux amateurs de bijoux art déco de faire attention à des pièces qui pourrait être signées de René Robert.

Si vous ne connaissez le livre, voir:

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/arts-decoratifs/expositions-23/archives-25/bijoux-art-deco-et-avant-garde-456/

René Robert serait né en 1893 et décédé après 1957. Je reprends certaines explications du livre, mais j'ai trouvé aussi à la bibliothèque nationales des articles le concernant.

Ainsi en 1935 dans Art et Décoration
-Issu d'une famille «le musiciens, voué aux arts,René Robert qui devait devenir peintre, modeleur, décorateur et joaillier, donnait à Paris son premier concert «le violon, à l'âge de neuf ans. Plus tard, exclusivement attiré par la décoration, il entrait à l'École des Arts décoratifs, puis en 1921. Il expose pour la première fois au Salon et depuis, son talent original et probe ne fait que se développer.
Cet artiste que la Société d'encouragement à l'Art et à l'Industrie vient encore de récompenser dernièrement par l'attribution de sa plaquette d'honneur, eût pu succomber, déjà, à de nombreux succès, niais heureusement, sa personnalité l'en garde, qui lui impose sans cesse ce qui est le plus difficile dans l'art, à savoir de ne jamais perdre le contact avec la vie.

Or, la vie, René Robert la recherche, à travers ses créations, comme la seule source de rythmes valables. Aussi ne manque-t-il pas de s'élever contre le principe inhumain du bijou de série qui entraîne insensiblement les gens à porter « n'importe quoi », alors «que le seul luxe serait (précisément à cette époque où toutes les matières et les gemmes sont utilisées à merveille pour des prix très abordables) d'avoir un bijou de qualité spécialement étudié pour l'architecture toujours unique d'un visage ou d'une main. Pour lui le bijou doit être non seulement pièce unique mais « sur mesure ».-

René Robert s'est inscrit au registre du Commerce en 1921, en 1922 il participe au Salon des Artistes décorateurs , en 1925 il participe aussi à l'exposition internationale



Il remporte la médaille d'or

En 1929 et 1930 il présente au salon des artistes français des objets d'art et des bijoux en bois précieux incrustés et laqués.

 


Revue l'Art et les Artistes de 1929
Sa carrière se poursuit, il fait éditer a partir de 1934 ses bijoux par la maison Jean Remané qui l inscrit à son catalogue,
En 1935


 Cliquer pour agrandir toutes les photos 




Bracelet manchette dans la revue "Art et décoration" de 1935 et ci-dessous le bracelet en argent,publié dans le livre "Bijoux art déco et avant garde"




Dans la revue Art et décoration un collier d'argent avec un ressort à l' intérieur qui est terminé par deux boules en ébène.
Le même collier photographié dans le livre au chapitre signé par Hélène Andrieux


Ci dessous un étonnant ensemble bracelet et bague 



La revue "Art et Décoration de 1935 continuait son article en décrivant

Quoi qu’il en soit, plusieurs de ses créations resteront, pour leur sobriété et leur mesure toutes classiques, parmi les meilleures réussites du moment, comme, par exemple, cette bague ovale émaillée de noir, si souple, qu'une bande en brillants traverse ;


Des poudriers avec tube de rouge à lèvres sont passés récemment en vente publique (Tajan entres autres)






Avec ce commentaire "Minaudière" !!! de la galerie Deschamps

http://www.galerie-dechamps.com/spip.php?article167



En 1936 il présente au salon des artistes décorateurs ce bracelet en platine diamants et perles




En 1941 il participe a exposition d'art décoratif contemporain organisé par le musée des Arts décoratifs, mais à ce moment il travaille chez Van Cleef et Arpels comme directeur artistique, ce bijou merveilleux daté de 1942 est il de lui? ou a t il été réalisé par Denis Robert qui est aussi directeur Technique, en tous cas c'est du Van Cleef.



Les cinq pièces qui suivent sont données par des experts pour des ventes publiques comme datée de 1940 à 1942 René Sim Lacaze n'est plus là, Renée Puissant Van Cleef est à Vichy, ce devrait donc être sous la direction technique et artistique de René Robert qu'elles ont été executées


 
Maille Ludo 


Bracelet Ludo, cliquez pour agrandir 


 

Bague Serti invisible datée 1940 

 

Boucles d'Oreilles 

 


Que devient il après guerre? il n'avait que 52 ans !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr