lundi 23 mai 2011

Marcel AKIBA, Meilleur ami de Renée Rachel Van Cleef Joaillier à Paris





Un renseignement me parvint d'une personne digne de foi, ayant bien connu la maison Van Cleef pour y avoir travaillé, elle et sa mère auparavant, au cours de notre conversation , elle me dit:

"Je me souviens aussi du meilleur ami de madame Puissant, Monsieur Akiba, Il était parti aussi en 1940 à Vichy, mais il était insouciant et menait grand train, il se fit remarquer et fut arrêté, j'en ai jamais entendu reparler! si je me souviens, il fabriquait des gâteaux"

Un ami israélite,ayant connu René Rachel Puissant Van Cleef à Paris et à Vichy ?
Cette personne m'ayant dit qu'il avait été arrêté, peut-être une trace?
Sur un site internet, trace d'un jeune homme de 18 ans, "Serge Akiba", déporté de vichy à Auschwitz, décédé en 1944 d'après Maitre Serge Klarsfeld. c'est une indicatin, mais il semblait à la personne qui m'avait renseigné que Mr Akiba se prénommait Marcel.

Donc, recherche habituelle, sites généalogiques, google, la ville , la région, département..puis un site, il n'est pas terminé, mais il y a un index!
Dans l index; AKIBA Chantoub Sion Marcel: C'est le site de la fondation de la mémoire de la déportation dans l'allier.
J'écris et je reçois une réponse du président François Demaegdt (Merci Président)
"Malheureusement je n'ai que très peu de renseignements sur la famille AKIBA."

AKIBA Chantoub Sion Marcel
Né le 09-04-1893 à Constantine (Algérie)
Epoux de Fernande née AISIKOWITSCH 2 enfants Claude et serge
Réfugié de Paris 29, boulevard d’Algérie à Vichy (03) 25, route Nationale
Fabricant de biscuits 10, rue Bulot à Vichy (03)
Transféré à Drancy Matricule N° 13497
Déporté le 10-02-1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 68
Décédé le 13-02-1944 à Auschwitz selon l’Etat-civil de Vichy
Sources : Recensements de 1941 et 1943, AM Vichy, PSV

Le président de l association a dit; c'est peu, mais c'est beaucoup, il faut juste tout vérifier, mais il y a déjà un indice "Fabricant de Biscuits 10 rue Bulot à Vichy"

Il faut tout essayer, les gens en général sont sympas, alors je cherche la rue Bulot à Vichy, je la trouve, Goggle street view n'existant pas pour Vichy, je ne puis voir l immeuble, mais un monsieur y habite, il a une téléphone portable et une profession en rapport avec les médias...Oui sympa...
Il est trop jeune pour se souvenir ....mais!...Il me demande d'appeler sa Maman qui habite l'immeuble, une retraitée dynamique et charmante, qui se met en quête auprès des voisins, des amis,des relations. Non! pas de fabrique de Biscuits , ils n'ont connu que l'immeuble, mais l'un d'eux précise, en 1947, il n'y avait rien, un terrain vague...
Bizarre , a qui était l immeuble, il était peut être à Marcel Akiba ..., une fois réduit en cendre à Auschwitz????

Demander à Drancy? je n'ai jamais eu une réponse de la ville et ce fut encore le cas. Le site sur le camp de drancy, mettez un nom et faites "enter" cela s'efface".

La Ville de Vichy, qui peut savoir...je téléphone, "avez vous des vieux annuaires" ?  Ils avaient le meilleur standard téléphonique de la région sud en 1939, mais c'était en 39, maintenant!!

L'urbanisme à la mairie de Vichy, oui ..eux doivent savoir....je téléphone, le ton me fait comprendre que cela peut attendre mais je confirme par mail ma demande, ils l'ont reçue, et puis à force d'adresser des mails! une première réponse

Conseil général du Puy de Dôme, Mr Hours (je cite les gens qui cherchent et répondent)

Une liste dont j'ai extrait en tête de l'article la triste constatation:  Fernande, Claude, Marcel, Serge sont partis...., et ne sont pas revenus.


Cliquer pour agrandir toutes les images


Mais c'est celui que je recherche, car à Paris, madame Akiba, née Aisikowitsch travaillait chez Van Cleef.

La phrase du bas de la page est encore plus terrible , on ne sait rien.
Je ne poserais pas la question de leurs biens, affaires personnelles on ne sait rien. Peut être la caisse de dépots et consignations? la milice? les GMR??

Une adresse 26 rue Jean Jaures Vichy, il y a une boulangerie en bas de l immeuble.
Une autre personne m'a dit qu'ils avaient été dénoncés et arrêtés en 1943, ils ont donc vécu un peu..., à Drancy.

Mais, son entreprise, où était elle?
Sur une autre liste je trouvais Serge Akiba avec une adresse différente de la rue Jean Jaures.

CONVOY 68 of February 10, 1944
AKIBA  Serge 13.01.27 Boulogne
VICHY 25, rue Nationale - Vichy

25 rue nationale, j'ai cherché, il y eut , peut-être..

Bien que sur les renseignement de Monsieur Demaegdt il est noté 25 Route et non rue, ... mais les biscuits?


Deuxième courrier des archives départementales de l'Allier, Madame Garapon s'est intéressée à mon courrier et m'adresse 3 feuilles, on s'imagine un vieux classeur cartonné, de couleur verte, avec les angles renforcés en papier noir comme un carton à dessin, sous la signature de Monsieur Tranchard le directeur des archives il m'est précisé qu'il n'y a qu'un seul document, mais c'est cela que je cherche, si j'avais eu une page de plus, j'aurais su ce qu'il fabriquait, combien de personnes y travaillaient, etc.




C'est la liste des entreprises alimentaires en 1944, peut être qu'il n'y a pas de 4 ème page, car un mois plus tôt....




J'ai eu un autre contact qui m'a dit que Monsieur Akiba avait une belle affaire de boulangerie à Paris, Monsieur Akiba était séfarade, mais madame était ashkénaze et alsacienne, c'étaient des recettes de biscuiterie Alsacienne.
Etaient-ce des Bretzels ou des WinachtsBredeles

Marcel Akiba devait savoir pour Renée Rachel Puissant/Van Cleef, et s'il était son ami, il a dû pleurer. A t il croisé Elie Scali à l enterrement car il y était? enfin je veux dire la mise en terre au "terrain commun", ce qui autrefois était appelé "fosse commune"

En 2015 j'ai trouvé cette fiche sur Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier:http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=523093

AKIBA Chantoub Sion Marcel
Nous sommes à la recherche d'une photo.
Est né le 9 avril 1893 à Constantine (Algérie). Son père Isaac est négociant et sa mère Rachel née ADJAGE est sans profession.
Le 2 juillet 1923 il épouse Fernande AISIKOWITSCH à Paris (18ème) et ils ont deux enfants, Claude et Serge.
Il exerce la profession de biscuitier.
La famille quitte son domicile 29, Boulevard d'Algérie à Paris (19ème) pour se réfugier en juin 1940 à Vichy au 10, rue Bulot.
Marcel AKIBA est inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés de Cusset (03) à compter du 24 septembre 1940 sous le N° 12550. Il déclare comme activité exercée: "Fabrication et vente en gros biscuiterie pâtisserie".

Les quatre membres de la famille AKIBA sont recensés comme Juifs français à Vichy conformément à la loi antisémite promulguée le 2 juin 1941 par l'Etat Français.



Source: Archives Départementales de l'Allier 756 W 1.

La famille va ensuite être domiciliée 25, rue Nationale à Vichy. Il est arrêté à une date non connue avec son épouse et ses enfants. Il est transféré à une date non connue à Drancy où il reçoit le matricule N°13497.
Le 10 février 1944 il est déporté avec sa famille de Drancy à Auschwitz par le convoi N° 68.
Il décède le 13 février 1944 à Auschwitz selon l'état civil de Vichy et le JO N° 50 du 28 février 1988.
Tout commentaire ou renseignement sera le bienvenu

Puis je complète le 21-02-2016, car je viens de recevoir la photo de Marcel Akiba, mais la donatrice tient a rester anonyme.

Marcel Akiba, assassiné a Auschwitz



Une amie, a retrouvé dans ses documents, une carte de 1941, très émouvante, cette amie sur cette carte c'est Michou, Marion, c'est sa soeur.
Elle est importante cette carte postale , car sous le bon Marechal Pétain tous les courriers étaient surveillés,  lisez le haut de la carte "pas plus de sept lignes et pas d 'informations" la crainte de la fameuse 5 eme colonne en réalité la vie sous une terrible dictature .
Ceux qui ont lu la vie des Van Cleef ont compris. 
Marion Debled est la fille de Monsieur Lévy, qui avant guerre était le conseiller juridique d'Alfred Van Cleef depuis 1922-23.
Il était juif comme Marcel Akiba, et il a été obligé de prendre le nom de sa femme , Madame Debled, il a survécu, ses filles aussi et je dois cette carte à sa fille qui a 88 ans aujourd'hui en 2017.

Petit à petit l'histoire s'écrit.
visitez le site: http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=888937

Pour m'ecrire: richard.jeanjacques@gmail.com


1 commentaire:

  1. Bonjour Monsieur,



    La rue nationale, entre 1941 et 1944, correspond à l’actuelle rue Jean Jaurès et le n° 25 doit correspondre à l’actuel n°29 (sauf erreur de ma part, car les changements de n° sont difficile à suivre…) : il s’agit d’une immeuble construit en 1936 à l’angle de la rue de la Paix.

    Restant à votre disposition pour tout autre renseignement, je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations les meilleures.

    Fabienne Gelin
    Responsable des fonds patrimoniaux a Vichy

    RépondreSupprimer

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr