samedi 1 décembre 2012

Van Cleef et Arpels Paris, le livre de Vincent Meylan




Vincent Meylan vient de sortir en ce mois de novembre 2012, un nouveau livre sur les joailliers Van Cleef et Arpels.
C’est un très beau livre,  qui aurait mérité une impression de qualité avec des pages « glacées » propres à l’impression photographique de merveilleux bijoux.
D'emblée, il annonce la couleur "Trésors et Legendes" ce n'est donc pas un livre sur l'Histoire de la maison.
Ce livre de commande, relate les achats extraordinaires des potentats de ce monde. On porte aux nues la Duduche de Windsor sans exposer la face noire de cette femme, de plus chaque contribuable français a entretenu la duchesse de Windsor en payant par ses impots le logement du bois de Boulogne que la république lui offrait (nous étions déjà généreux) Calculez le vrai prix de location d'une maison de ce genre et regardez le nombre de bijoux que vous vous offrirez avec ces loyers offerts par nos dirigeants!!! * 1


Que dire des sympathies affichées par ce couple pour  le nazisme, ce couple n'est pas admirable.

 Au départ  le président directeur général de VCA de l’époque souhaitait, je suppose, un démenti arrangé à mon livre et à mon blog. Mais Mr Meylan est un journaliste, et faire plaisir a des limites, je lui en suis reconnaissant.

L’histoire des membres de la famille tient une place infime dans le livre de Vincent Meylan, mais importante en ce sens que Mr Meylan n’a pas cautionné l’histoire officielle existante depuis trente ans, mais néanmoins toujours fausse à de nombreux points de vue, et comme il ne m’a pas consulté, je me sens libre de  corriger certains passages.
Je suis étonné de voir à quel point, Alfred Van Cleef le fondateur de la maison et l’âme de cette maison, est absent de ce livre. C’est sidérant.



Voila donc Alfred Van Cleef, au centre sur la troisième marche, a sa gauche Jules Arpels, tout a gauche Renée Rachel, personne n'a jamais publié avant moi ce document. C'était lui le patron.

Mr Meylan ne confirme pas l’histoire des antécédents de la famille comme par exemple:" riches diamantaires d’Amsterdam", Arpels comme Van Cleef, et il a raison. Pourquoi ces réfugiés en France  auraient quitté une fortune aux Pays bas pour venir habiter dans le 11 eme arrondissement ou d’autres arrondissements ne respirant pas la richesse à l’époque. Il mentionne qu’ils sont d’origine Hollandaise (une lettre de l’ambassade des Pays bas m’a fait remarquer lorsque j’utilisais ce terme que la Hollande n’est pas le nom de leur pays mais celui d’une province ancienne car le royaume des Pays bas est composé des Pays bas, Bonaire, Saint Eustache et Saba) Au départ ils viennent d’Allemagne.


Regardez dans le 4 eme arrondissement

 Mr Meylan précise qu’ils étaient spécialisés dans le « commerce du drap » au moins il m’a lu, car personne n’avait  publié sur cette information avant moi.
Certains d’ailleurs recopient n’importe quoi, ainsi sur l’un des milliers de Blogs qui croient faire plaisir à  VCA en traitant leurs dernières infos, une blogeuse ayant lu sur mon blog que les beaux parents d’Alfred Van Cleef et de Salomon Arpels étaient « marchands de toiles » en avait conclu qu’ils étaient « marchands de tableaux » on ne prête qu’aux riches.
Mais que dire des universitaires qui recopient les données fausses de VCA


Thèse de Jacqueline Viruega




Cliquez pour agrandir toutes les images

 Pourtant  l’acte de mariage de Léon Salomon Arpels avec Thérese Mayer précise bien qu’il est en 1869 marchand de toiles, et en 1867 l’acte de mariage de Salomon Van Cleef précise bien qu’il est voyageur de commerce  et né à Gand en Belgique.
Il apparait quand même qu'a la fin de leur vie, ils soient l'un ét l autre devenus commerçants en bijouterie joaillerie
 Mr Meylan a l’honnêteté d’écrire « en 1906 Salomon Arpels dit Charles »
 En 1906 il n’existait que Salomon Arpels Père qui est celui qui s’associa avec son futur gendre Alfred, et Salomon Arpels son fils qui ne fut dit Charles  qu’en 1926 lorsque le Capitaine Marty (retenez ce nom) présenta aux cotés de Esther déjà décorée,son dossier de légion d’honneur.

Mais nous pouvons peut être, et il y a même de grandes chances pour que ce soit l affaire  Dreyfus qui ait motivé ce comportement, c'est à dire ne plus apparaitre comme Juif.

 La société a été fondée en 1896 entre Alfred et Salomon père, mais ce n’est que parce que Salomon Père mourut en 1903, que son fils Salomon reprit ses parts aux côtés d’Alfred.

Monsieur Meylan et c’est tout à son honneur, ne parle que d’"ESTHER" Van Cleef, dite Estelle, mais n’a apporté aucune preuve de cette « Estelle », ce surnom devait être utilisé dans une sphère très privée, celle de Jacques Arpels, mais au moins le prénom Estelle en tant que prénom d’Esther Van Cleef est enfin enterré d'autant que dans son livre il publie la carte d'identité qui comporte comme seul prénom "Esther". Par contre Monsieur Meylan  cite son surnom de Kiki que j’ai été le premier à révéler.Mais Monsieur Meylan ,n'est pas historien, (moi !!en amateur) et il refuse de chercher et publier des preuves. 



En agrandissant vous verrez la dédicace du peintre et ami Jacques Nam (jacques Lehman) à Kiki

En revanche, je ne crois pas qu’Esther se soit efforcée de dissimuler les traces de sa vie, il suffit de regarder le nombre d’articles de presse que j’ai pu retrouver dans
C’est celle des deux familles qui a laissé le plus de traces.

Je ne m’étendrais pas sur les certificats de bonne conduite en tant qu’infirmière, elle en a obtenu  de diverses personnes, elle a justement toujours gardé soigneusement des traces de ce genre, mais de plus je n’ai pas cherché cette période.


 Néanmoins elle faisait partie d’un bataillon d’infirmières dont je cite quelques noms: Baronne de Rothschild, baronne de la Motte, Esther Van Cleef, toutes décorées de la légion d’honneur
(que dire des braves infirmières sur le front et non à l’arrière ? ont elle eu la Légion d’Honneur ???)

Lorsque Vincent Meylan écrit que Esther servira a l hopital de Nice de Septembre 1914 à Janvier 1915 et que son medecin chef lui écrit (car je le rappelle Esther a adoré les certificats) "je suis tout heureux de pouvoir donner à Madame Van Cleef au moment de son départ momentané occasionné par la mobilisation de son mari"  ce n'est pas vrai, et lorsque sur les indications des Arpels, Mr Meylan écrit que Alfred a fait la guerre de 1915 à 1918, c'est faux.

A cette époque , au fur et a mesure des besoins on a appelé au service des gens de plus en plus agé,Plus précisément Alfred Van Cleef à 44 ans lorsqu'il est appelé en 1916, il est reconnu bon pour le service auxiliaire le 21 mars 1916 et incorporé à la 22 eme section de C.O.A . Cette unité  comportait deux catégories : 1 - les services de l'administration de la Guerre dont bureaux, ministère, renseignements, services techniques, dépots. 
2 - services divers pour la sûreté et la gendarmerie auxiliaire, contrôles postaux.
Le 2/8/1914, la section comprenait 1300 hommes ; elle comptera 15274 hommes en 1917. 
Il est réformé 1 ere catégorie le 5/2/1917 pour maladie aggravée en service 






Dans le livre de Vincent Meylan, le capitaine Rambaud, le 8/11/1944  fit un certificat attestant l’identité d’Esther Van Cleef afin que les autorités parisiennes puissent lui délivrer une nouvelle carte d’identité. Il cite « a beaucoup aidé la résistance » ce qui ne veut pas dire « combattante de la résistance » comme il l’écrit plus loin, elle avait 67 ans, je ne la vois pas courir les monts du Queyras, je crois plutôt qu’elle a donné de l’argent à la résistance. Mais je doute de ce certificat, il y a eu un capitaine et un commandant Rambaud, le capitaine n'a pas laissé de traces autres que ce certificat , tapé à la machine et non signé.
Et puis pourquoi dire qu'elle n'avait pas de papiers , puisque Vincent Meylan lui-même publie son passeport de 1938. Elle l'avait .



J’avais pensé il y a plus d’un an, qu'elle s'était réfugiée au Chateau de la Robéyère qui est devenu depuis un bel hôtel. Du moins un Van Cleef a été caché dans ce chateau , lequel?? Finalement le Van Cleeff qui était réfugié à Embrun n'a rien a voir avec nos joailliers
 Son neveu Jacques Arpels et sa femme Lucie Hessel, avaient peur d’être arrêtés par la gestapo.
ils partirent tous deux vers la Suisse ou ils traversèrent clandestinement et séparément la frontière près de Genève.
Jacques Arpels fut mis en camp et employé aux champs par un paysan aux environs de Berne, et sa femme fut (ironie du sort) logée à l’hôtel Richemond, très bel hôtel. Le Richemond est un prestigieux hôtel 5 étoiles qui bénéficie d'un emplacement idéal, en face des célèbres jardins Brunswick. Il donne sur les Alpes, le lac Léman et la cathédrale de Genève. Pourquoi ne rentrèrent t ils en France qu’en novembre 1944 ?Claude Arpels était arrivé de New York fin Aout. Encore un mystère.


1935 Renée Rachel puissant/Van Cleef


1936 Renée Rachel


1937 Renée VC


Et Nanette ? ou est elle ? oubliée?  Nanette était le surnom de Renée Rachel Puissant /Van Cleef.
 Pierre Ferri Pisani « patron » à divers titres du port de Marseille, fit don du solitaire en diamant de sa femme à Odette Fabius qui de Marseille se rendit à Vichy huit jours avant la mort de Nanette pour lui demander si elle pouvait acheter le diamant. Et à sa grand surprise…je laisse parler Odette « Dès le lendemain, je suis chez Nanette Puissant à qui j’explique le problème. Elle me donne beaucoup plus que nous avions espéré »

C’est une aide à la résistance, elle n’a pas été décorée à titre posthume?. 
Qu’est devenu le solitaire de Madame Ferri Pisani ? Les Allemands  l’ont-ils recupéré? Marty l’a-t-il gardé? D’ailleurs que sont devenus les Archives de la maison qui étaient à Vichy, que sont devenus les stocks de bijoux de la bijouterie de Vichy, Mystère,…. 
Personne n’est allé aux archives de vichy voir le fonds d’archives du cabinet d’architecture  Percilly-Brière !
En tous les cas, cela prouve qu’on circulait bien en zone libre  au moment de la mort de Renée Rachel Puissant Van Cleef, surnommée Nanette.
Monsieur Meylan est très prudent sur « à quel moment a-t-elle appris (Esther) la mort de sa fille » je suis moins prudent que lui, en effet la nouvelle s’est très vite répandue puisque l’un de ses anciens amants « Elie Scali »  est rapidement prévenu par le Colonel Marty de la mort de Renée Rachel.
Elie Scali est à Graulhet a 433 kms de Vichy et cependant  il va à l’enterrement, Renée Rachel Puissant/Van Cleef sera inhumée dans la fosse commune du cimetière de Vichy , le 12/12/1942, les Allemands à Paris l’apprennent quelques jours après et l’administrateur provisoire René Bry , (artisan en étage, rue Sainte Anne qui a la fin de la guerre s'installe Rue de la Paix) prévient le commissariat aux questions juives du « suicide de la juive Renée Rachel » le 13/2/1942.


Donc Marty, Elie Scali, et Bry sont au courant rapidement .
D'autant que Monsieur Meylan pourrait vérifier aupres d'un des fils de Elie Scali et aupres d'une des filles de Jacques Arpels. En 2013 ils sont amis facebook depuis longtemps

 Marty est un fidèle des Arpels et d’Alfred Van Cleef, il a les moyens de communiquer dans toute la zone libre, pourquoi ne préviendrait il pas par téléphone, ou lettre, Esther Van Cleef de la mort de sa fille, d’autant qu’au moment de la mort de sa fille,  Marty est puissant à Vichy. 

C’est quand même sur proposition du Capitaine Marty et d’Esther Van cleef qu’on a remis la légion d’honneur à Alfred Van Cleef son Mari, ou a Salomon dit Charles ! Ou louis Arpels. Pourquoi n'a t il pas prévenu avant, pourquoi n'a t il pas fait évacuer Renée Rachel dans une des nombreuses planques qu'il avait citées dans son dossier aux archives nationales, car cet homme en 1940 a caché dans diverses propriété le matériel (camions motos, chars etc  etc) équivalent à une division, plus des dizaines de milliers de litres d'essence (j'ai les adresses)  Alors pourquoi ne pas avoir protégé Renée Rachel puisque tout le monde savait officiellement qu'elle était  en dépression?




Par exemple : René Bousquet  prévient René Marty que les Allemands vont arrêter son ami Elie Scali pour marché noir avec des Allemands (il eut des ennuis à la libération) pour le prévenir Marty envoie Joseph Forchino , coursier chez Van Cleef avant la guerre qui en moto fait 450 kms dans la nuit pour prévenir Elie Scali. Il est arrivé à temps

Pour l’anecdote, Monsieur Bry acheta une autre bijouterie Aryanisée et ironie du sort, l’an passé le magasin de Mr Bry rue de la paix,  a été repris par le groupe Richemont, propriétaire de la Maison Van Cleef & Arpels
Et le Capitaine Ehret, joaillier travaillant avant la guerre chez Van Cleef et Arpels, un des amis du colonel Bonhomme qui gérait le secrétariat de Pétain, qui fut le créateur de la Francisque, qui est décrit dans certains livres comme l'ami de Alfred Van Cleef, il ne s'est pas aperçu de la descente aux enfers de sa patronne Renée Rachel Puissant née Van Cleef? 

A la mort de son mari, en 1938, Esther était bien héritière d’une partie des parts de son époux mais quelques temps après, sa fille devient l’unique héritière, le dossier d’Aryanisation et le rapport de la Treuhand sont formels
"Le 23 aout 1938 à la suite du décès et jusqu'au partage à intervenir, Madame Van Cleef et Madame Puissant devenaient propriétaire indivises de ses parts (Alfred) Par la suite, le partage de la succession devait attribuer la totalité des parts à Madame Puissant"

Cliquez pour agrandir et lisez au centre


D’autre part et c’est tout à l’actif et à l’honneur de Renée Rachel Puissant , c’est elle qui organise seule l’aryanisation bidon, et pour ce faire, vend les parts à Monsieur le Comte de Leseleuc (bien noté en Allemagne) avant que l’ aryanisation ne soit déclenchée. Je dis bien elle « vend » et tous les actes sont passés chez Maitre Drouant, 11 rue de Rome à Paris.


 Elle sauve ainsi l’entreprise de la fermeture ou autres pires désagréments! Comment s’est arrangée  la reprise de la maison ? Mystère! Vous comprendrez qu’il est impossible de vendre ou de céder en 1938 des parts à ses neveux qu’on vend en 1940 ?
Vincent Meylan écrit que le premier élément connu de la biographie de Renée Puissant est son mariage en 1918, non c’est le 28/12/1917 à Vincennes, elle a 21 ans.
Mr Meylan dit que  Alfred Van Cleef s’intéressait à la technique du serti invisible, il n’était pas le seul CARTIER aussi dépose son serti invisible en 1933, «(quand une idée est dans l’air) mais c’est Alfred Langlois, le patron de l’atelier qui travaillait pour VCA qui  le sortit le premier vers 1926  mais ce ne fut au point qu’en 1934, et Alfred Van Cleef prit le contrôle de la maison Langlois, à tel point que l’entreprise Langlois fut elle aussi Aryanisée en même temps que Van Cleef & Arpels.
Les différents rapports allemands  font état d’une comptabilité entre les deux maisons extrêmement brouillonne, négligente  sinon fausse.
 "Langlois qui encore au début de 1940 occupait 60 ouvriers spécialisés est inscrit au registre du commerce avec le capital de 50.000frs….les parts de la SARL qui ont appartenu jusqu’à l’armistice aux frères Arpels, et économiquement l’atelier et la firme Van Cleef & Arpels sont à peu près identique. Actuellement l’entreprise est dirigée par Mr Langlois et sa fille.  Melle Langlois est aussi employée comme vendeuse chez Van Cleef et Arpels à raison de 1% du chiffre d’affaires ….au moment de l’aryanisation les acquéreurs de VCA le comte de Leseleuc et son cousin Aymé achetèrent également 400 parts juives de la SARL….   100 parts restaient à Alfred Langlois  l’administrateur nommé par les allemands chez Langlois fut  Mr Fleuriot avocat 44 avenue de Wagram Paris » Rapport de la TREUHAND


Acte de décés de Renée Rachel Van Cleef

La famille Arpels fait état d’un testament de Renée Rachel du 31/10/1938 qui  donnerait à  ses cousins ses parts, et à sa mère l’usufruit, il est clairement exposé que ce ne fut pas le cas dans le rapport d’Aryanisation. 
Voici d'après le rapport de la treuhand et celui sur l'aryanisation  de la maison 
la répartition des parts en 1939, Salomon Arpels a revendu ses parts à la famille pour apurer ses dettes, mais Alfred Van Cleef , avait décidé de lui en laisser l'Usufruit.

Nom                       toute propriété          Nue propriété           Usufruit
Veuve Puissant
987
375

Salomon Arpels


751
Julien Arpels
969
636

Claude
15


Jacques
17


Pierre
1


Louis


260



 Renée Rachel Van Cleef est de loin avec plus de 45% de parts à elle seule, l’associée majoritaire et de ce fait la patronne



 Esther Arpels n’a fait transférer le corps de sa fille qu’en 1946, afin qu’elle repose dans le caveau Van Cleef aux cotés de son père au cimetière du vieux chateau à Nice. Esther sera inhumée avec les Arpels au carré juif de Montparnasse.
C’est un des mystères, comme la procédure de restitution, car une entreprise aryanisée devait faire l’objet d’une procédure destinée à remettre en l’état les personnes spoliées, et certaines ont dû attendre la commission Mattéoli en 1997 pour se voir restituer leurs biens, d’autres sont morts avant d’avoir vu cette restitution, les Arpels se sont vus remettre en l’état d’avant-guerre, en 3 mois, tout en occupant la joaillerie et  les biens restants, dès la venue de Claude Arpels juste après la libération de Paris. 

C’étaient leurs biens, quoi de plus normal,mais!!!! 



Vincent Meylan cite Hélène Ostrowska  qui épousa en deuxième noce, Louis Arpels , en 1933. En effet  Louis Arpels avait épousé Simone Lévy, il avait eu une fille Lucienne  qui deviendra la maitresse de Jean Marie Le Pen.

Simone quitta son foyer en 1921"pour vivre le grand amour avec son beau frère Van Cleef" (mémoires de madame Arlette Scali)
Simone Avicourt Lévy  en 1940  était créancière de 1.000.000frs notée comme  « provenant de pareille somme consentie à son profit par Monsieur Louis Arpels en janvier 1938 »
Elle quitta la France pour la Suisse et se porta caution pour son neveu Jacques Arpels lorsqu'il se réfugia  en Suisse en 1944




le deuxième en partant de la gauche, ce petit homme est le Colonel Marty, au centre René Bousquet, a droite Pierre Laval

Le mystère Colonel Marty n’explique pas son rôle à Vichy, quels secrets le liait aux Arpels qui l’embauchent après sa sortie de prison, car il a été inculpé d’intelligence avec l’ennemi et pourtant bien qu’il soit au titre d’intendant de police à Vichy le préparateur de la rafle du Vel D’hiv et de Marseille, le fondateur des GMR, ce cousin et secrétaire personnel du célèbre René Bousquet  devient employé chez Van Cleef.


Ce personnage que devrait abhorrer les familles juives, Arpels et Scali, reste leur ami, le mystère encore plus étonnant, c’est qu’il n’y a rien dans les archives de la Police


J'ai volontairement effacé le nom du fonctionnaire

 son dossier aux archives nationales a été nettoyé, et s’il n’y avait l’excellent livre de Pascale Froment sur René Bousquet ou aux archives nationales le dossier des horribles Bony et Lafont, on ne saurait rien de lui.


C’est toute une époque, par exemple ce fameux colonel Marty déjà Officier de la légion d’Honneur demande en 1970 à être « Commandeur » et il a été nommé !!! L’enquête de gendarmerie n’a rien trouvé ….en 1971..Il a été nommé après sa mort en plus.Il a gardé toutes ses relations.


 En 1947, Alfred Van Cleef et Renée Rachel n'existent plus, c'est la société Arpels

Je n'oublie pas les ennuis injustes arrivés à ces deux familles, la réquisition du Chateau d'Alfred Van Cleef à Flins pour loger des pauvres( front populaire oblige) La destruction par les Allemands du Chateau Des Clayes qui appartenait à Lucie Hessel la femme  de Jacques Arpels, la saisie des meubles et oeuvre d'art a Esther Van Cleef à Jacques Arpels et surtout les tableaux de l extraordinaire collection de Joe Hessel.


Claude Arpels et sa premiere femme  ont été naturalisés américains ainsi que Louis Arpels et Helene Ostrowski, Je crois que jules Arpels aussi.

Recemment la derniere génération est devenue Suisse ou partie en Suisse
Le fils de Claude Arpels et de Suzette est devenu un medecin éminent près de Los Angeles, Claude Julien fils du dernier mariage de Claude Arpels serait en Italie

Mes Sources :
Des centaines de Mails et communications téléphoniques
Les Archives de Fontainebleau, de Nice, de Cannes, de Paris, de Gand , d’Amsterdam, de Gouda etc
 Archives nationales Rapport d’Aryanisation AJ38
Rapport de la Treuhand
« Une vie pas comme les autres » d’Arlette Scali
« Une Reine de l occupation » de Gilbert Joseph
« Les Patrons sous l'Occupation » de Renaud de Rochebrune, Jean-Claude Hazera
« Femmes dans la guerre » de Guylaine Guidez
« René Bousquet » de Pascale Froment Chez Stock, première edition non épurée !! Il y en a un qui comprendra.
« Les Juste de Graulhet » d’Arlette Scali
« Joyaux et confidences » de rené Sim Lacaze
« Vichy capitale à l heure allemande » de Jean Debordes
« Tempes Grises, ma route et mes chansons »  de Maurice Chevalier
Des dizaines de dossiers au Caran , Archives nationales
Les consultations d’état civil à Paris, Marseille, les sites de généalogie Belges et des Pays Bas
Les fichiers américains sur les oeuvres d'art volés par les Allemands, etc etc


*1à toute personne ayant la même situation de fortune que lui » (Charles de Werkmann,Le calvaire d'un Empereur, Payot, 1924, p. 185). Inversement la France, par exemple,a mis un hôtel particulier à la disposition du Duc de Windsor, à partir de 1953, pour un loyer symbolique (at a nominal rent), et lui a accordé un statut spécial l'exonérant de l'impôt sur le revenu (income tax) alors même qu'il y aurait été assujetti pour un montant considérable s'il avait vécu dans son pays (France Donalson, Edward VIII,

Nicolson, 1974, p. 393).



3 commentaires:

  1. J'ai également lu le livre de Vincent Meylan et j'ai été consterné par l'absence d'Alfred Van Cleef dans l'évocation de cette réussite à la française!
    Stéphane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre constat rejoint le mien, c'est tout le sens donné a mon travail, Alfred et Renée Rachel.Je crois sincèrement que désormais la Maison Van Cleef, du groupe Richemont, sait que ce n'était pas une attaque contre eux, mais force est de constater que les Arpels après guerre ont ignoré qui avait fait la fortune de la maison et ainsi la leur.
      Les Arpels se sont attribué tout le mérite. Si Alfred avait vécu , aurait il repris après guerre cette aventure, il devait savoir ce qu'il faisait en installant sa fille à sa place. Alors pourquoi le "gommer" a ce point? Il faut certaiement chercher dans la personnalité de Jacques Arpels qui aurait vendu à n importe qui, le plus cher possible mais surtout pas a ses enfants.D'après un membre de la famille la fin des années 1990 fut pire que "Dallas"Il faudra donc réhabiliter Alfred Van Cleef, comment? Le ménage a été fait mais je ne pensais pas que Vincent Meylan allait effacer a ce point Alfred Van Cleef. Même les sites spécialisés dans les cimetières qui peuvent vous répondre sur "qui est enterré ou", ne savaient pas ou était Alfred ou sa fille, le plus célèbre me l'avait demandé, et j ai fini par trouver qu'Alfred était enterré au cimetière du Vieux Chateau à Nice, et quand un ami lapidaire a bien voulu se rendre immédiatement dans ce cimetière et m'adresser la photo du Caveau, je cherchais dans les maisons spécialisées dans le funéraire , et j'appris que Renée Rachel Puissant/ Van Cleef, était dans le même caveau que son père, alors que sa mère était a 800 Kms au carré de Montparnasse.

      Supprimer
  2. Très beau livre, tès bien documenté. Merci de nous faire connaitre ces dessins de bijoux.
    Dans une époque plus récente, on doit le célèbre papillon de Van Cleef et Arpels à
    Philippe DELOISON, dessinateur auprès de cette grande maison de la place Vendôme et de
    bien d'autres.

    RépondreSupprimer

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr