samedi 29 décembre 2012

Van Cleef: 1907 : Escroquerie place Vendôme

Il n'y a pas ou si peu d'archives Van Cleef & Arpels avant 1920. Alors je cherche et je vais vous raconter une histoire vraie

Les faits se passent au 22 place Vendôme, Alfred Van Cleef n'est installé que depuis quelques mois,(cela date de 1906) il manque encore un peu d'expérience!!!!!


Photo aimablement prêtée par  Monsieur
Malhuret, Maire de Vichy

Dans le courant de février 1907, mademoiselle Marty, artiste dramatique au théatre de l'Odéon se présenta Chez Monsieur Van Cleef, bijoutier place Vendôme.(citation exacte du journal) et lui annonça que son ami Monsieur Auguste Coenaes, riche marchand de cigares à Bruxelles avait l'intention de lui offrir des bijoux.
-" Il viendra les acheter ici" ajouta-t- elle "Je vous l'amènerais"
Alfred Van Cleef se frotte déjà les mains, de plus il est sensible aux femmes, mais...il s'empressa de prendre des renseignements sur son futur client.

Il apprit ainsi que ce Monsieur Auguste Coenaès, de Bruxelles avait une solvabilité parfaite, et après tout, quoi de plus  normal qu'un riche Belge offre des bijoux à une actrice?
Mais il apprit aussi que le fils de celui-ci, Mr Eugene Coenaès, jeune prodigue, était infiniment moins solvable.
Huit jours après la visite de Melle Marty, l'artiste dramatique revint chez le bijoutier. Elle était accompagnée cette fois d'un homme de cinquante ans environ à la barbe et aux cheveux d'argent.

 photo censurée


-" Voici dit elle , Mr Auguste Coenaès, de Bruxelles"

L'homme à la barbe et aux cheveux d'argent choisissait alors pour 11500 frs de bijoux, qu'il paya avec un billet à ordre.
Si mes calculs sont bons cela correspond à 46000euros de nos jours: NDLR

Le bijoutier apprenait bientôt, avec douleur, que son client était non Mr Auguste Coenaès, le père, mais Mr Eugêne  Coenaès le fils.
Si ce dernier avait l'apparence d'un homme mûr  lorsqu'il s'était présenté a Mr Van Cleef cela tenait uniquement à ce que avant de se rendre place Vendôme, un peintre, ami du fils prodigue, Mr Leon Bollet, avait à l'aide d'une boite d'aquarelle, très abondamment argenté la barbe et les cheveux de Mr Eugène Coenaès.

"Ma Tante" à Paris

Une fois en possession des bijoux, Mr Eugène Coenaès, s'empressa de les porter au Mont de Piété, , qui lui prêta 2000frs sur lesquels il préleva  pour lui la somme de 1000frs. Puis il remit 600 frs à l'artiste dramatique et 400frs à son "peintre" Mr Leon Bollet.


Mr Eugene Coenaès et Melle Marty ont comparu  devant la onzième chambre correctionnelle  que présida Mr Tassard
Après le réquisitoire de Mr Le Substitut Chesney, Maitre Lagasse a présenté chaleureusement la défense des deux inculpés

Forain était là

Ils ont été condamnés, à savoir: Mr Eugene Coénaès à huit mois de prison et Melle Marty à quatre mois de la même peine.

Par défaut, le tribunal a condamné Mr Léon Bollet à un an de prison.

Morale de l'histoire, tout le monde a perdu, sauf le crédit municipal de la ville de Paris.

Melle Marty fut éloignée du Théâtre de l'Odéon
M. Chesney était né à Nancy en 1858, et avait fait dans cette ville les plus brillantes études. Lauréat de la Faculté de Droit, la magistrature le tentait. Il devint substitut du Procureur de la République à Châteaudun en 1883, puis Juge ...a la cour d appel de Paris

Eugene Coenaès fut arrêté dans bond street à nouveau deux ans après par un inspecteur de scotland yard pour une histoire de trafic Dentelles, deux ans après 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr