mardi 8 juillet 2014

Les petites fantaisies historiques des Arpels Joailliers

Bien sur il y a ce prénom "Estelle" qui affuble Esther Van Cleef, c'est faux mais il parait que c'est plus fun!
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/01/estelle-vancleef-de-paris-ne-sest.html

Cliquer sur toutes les photos pour les agrandir

On se souvient aussi de Louis Arpels qui avait dit à Maurice Chevalier qu'il avait fui à fond de Cale, alors qu'il avait voyagé en première classe pour s'enfuir aux Etats Unis, etc!

Mais que dire de la Grande  Catherine de Russie et son Diadème?


Ce jeune homme, journaliste au New York Magazine, avait en 1979 écrit un article dans lequel il fustigeait Claude Arpels  pour son "a peu près" historique.


Le Journal Intelligencer (L'Espion) expliquait face à la vitrine de la cinquième avenue qu'il y était exposé une Couronne  impériale Russe de la collection privée de Van Cleef  & Arpels, et plus précisément qu'elle était la couronne de Catherine la Grande.
Mais  Jeffrey Finestone à l'époque jeune chercheur en Royauté insiste a propos de cette erreur flagrante de VCA.
Finestone affirmait que  ce diadème avait été porté par la Reine Marie de Yougoslavie dans les années vingt.



Claude Arpels aurait racheté ce diadème en 1940  et les émeraudes auraient été remplacées par de fausses pierres.




Sur cette photo Marie de Roumanie, avec une de ses soeurs. Marie (son surnom était Mignon) de Yougoslavie (assise, à droite) porte ce diadème d'origine russe (et son collier), avec des émeraudes.
Origine Russe car Alexandre le mari de Marie Mignon de Yougoslavie l'avait acheté à la tante de Marie, Elisabeth grande Duchesse de Russie soeur de la tsarine Alexandra, dont avait hérité la princesse Wilhelm de Suède, née grande-duchesse Marie Pavlovna (la jeune) qui le vendit au souverain yougoslave.
Donc, ce n'est pas le Diadème de "Catherine de Russie" mais il est certain que cela fait plus "Fun", (plus exotique comme l affirmait the New York magazine) que "Diadème de Yougoslavie".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr