samedi 29 décembre 2012

Van Cleef: 1907 : Escroquerie place Vendôme

Il n'y a pas ou si peu d'archives Van Cleef & Arpels avant 1920. Alors je cherche et je vais vous raconter une histoire vraie

Les faits se passent au 22 place Vendôme, Alfred Van Cleef n'est installé que depuis quelques mois,(cela date de 1906) il manque encore un peu d'expérience!!!!!


Photo aimablement prêtée par  Monsieur
Malhuret, Maire de Vichy

Dans le courant de février 1907, mademoiselle Marty, artiste dramatique au théatre de l'Odéon se présenta Chez Monsieur Van Cleef, bijoutier place Vendôme.(citation exacte du journal) et lui annonça que son ami Monsieur Auguste Coenaes, riche marchand de cigares à Bruxelles avait l'intention de lui offrir des bijoux.
-" Il viendra les acheter ici" ajouta-t- elle "Je vous l'amènerais"
Alfred Van Cleef se frotte déjà les mains, de plus il est sensible aux femmes, mais...il s'empressa de prendre des renseignements sur son futur client.

Il apprit ainsi que ce Monsieur Auguste Coenaès, de Bruxelles avait une solvabilité parfaite, et après tout, quoi de plus  normal qu'un riche Belge offre des bijoux à une actrice?
Mais il apprit aussi que le fils de celui-ci, Mr Eugene Coenaès, jeune prodigue, était infiniment moins solvable.
Huit jours après la visite de Melle Marty, l'artiste dramatique revint chez le bijoutier. Elle était accompagnée cette fois d'un homme de cinquante ans environ à la barbe et aux cheveux d'argent.

 photo censurée


-" Voici dit elle , Mr Auguste Coenaès, de Bruxelles"

L'homme à la barbe et aux cheveux d'argent choisissait alors pour 11500 frs de bijoux, qu'il paya avec un billet à ordre.
Si mes calculs sont bons cela correspond à 46000euros de nos jours: NDLR

Le bijoutier apprenait bientôt, avec douleur, que son client était non Mr Auguste Coenaès, le père, mais Mr Eugêne  Coenaès le fils.
Si ce dernier avait l'apparence d'un homme mûr  lorsqu'il s'était présenté a Mr Van Cleef cela tenait uniquement à ce que avant de se rendre place Vendôme, un peintre, ami du fils prodigue, Mr Leon Bollet, avait à l'aide d'une boite d'aquarelle, très abondamment argenté la barbe et les cheveux de Mr Eugène Coenaès.

"Ma Tante" à Paris

Une fois en possession des bijoux, Mr Eugène Coenaès, s'empressa de les porter au Mont de Piété, , qui lui prêta 2000frs sur lesquels il préleva  pour lui la somme de 1000frs. Puis il remit 600 frs à l'artiste dramatique et 400frs à son "peintre" Mr Leon Bollet.


Mr Eugene Coenaès et Melle Marty ont comparu  devant la onzième chambre correctionnelle  que présida Mr Tassard
Après le réquisitoire de Mr Le Substitut Chesney, Maitre Lagasse a présenté chaleureusement la défense des deux inculpés

Forain était là

Ils ont été condamnés, à savoir: Mr Eugene Coénaès à huit mois de prison et Melle Marty à quatre mois de la même peine.

Par défaut, le tribunal a condamné Mr Léon Bollet à un an de prison.

Morale de l'histoire, tout le monde a perdu, sauf le crédit municipal de la ville de Paris.

Melle Marty fut éloignée du Théâtre de l'Odéon
M. Chesney était né à Nancy en 1858, et avait fait dans cette ville les plus brillantes études. Lauréat de la Faculté de Droit, la magistrature le tentait. Il devint substitut du Procureur de la République à Châteaudun en 1883, puis Juge ...a la cour d appel de Paris

Eugene Coenaès fut arrêté dans bond street à nouveau deux ans après par un inspecteur de scotland yard pour une histoire de trafic Dentelles, deux ans après 


mardi 18 décembre 2012

VAN CLEEF & ARPELS ; Les magasins depuis 1896

Toutes les histoires commencent par "il était une fois". Si je me fie aux archives de la famille Arpels, Salomon Leon Arpels né en mars 1846 se serait installé en 1864 a l'age de 18 ans comme négociant en bijouterie joaillerie, en dehors du fait que je n'ai trouvé aucune inscription aux archives nationales , cela me parait un peu jeune!
Celle des Van Cleef & Arpels commence au 34 de la rue Drouot à Paris, en 1894.


Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir

Leon Salomon Arpels habite cet immeuble avec  sa femme et ses enfants.
Charles Arpels l'ainé de leurs enfants, est décédé, mais Esther, Rachel, Salomon fils, Jules et Louis habitent à cet endroit
Alfred Van Cleef qui habite avec sa mère rue de Bellefond dans le 9 eme arrondissement, pas très loin de là,  a été apprenti chez un lapidaire et courtier célèbre "David et Grosgogeat". A t il eu son bac, un peu jeune, et aucune preuve!
Salomon Van Cleef, le père d'Alfred est décédé le 10/3/1883 à Nice , sur l acte de décès, il est noté "commerçant" Quand il est décédé  Alfred Van Cleef avait 11 ans. Salomon Van Cleef et Salomon Arpels ont épousé les deux filles de Monsieur Mayer, marchand de drap à Paris, Alfred va donc épouser sa cousine Esther.



En 1895 le 25 juin pour leur mariage, l'état civil note que Salomon Van Cleef était négociant en bijouterie, et  Salomon Arpels négociant en joaillerie. A cette époque le commerçant était celui qui revendait au particulier et le négociant était celui qui achetait et revendait en gros.
Je n'ai pas trouvé de société commerciale à leur nom, et le 34 rue Drouot tout en étant leur logement abritait peut être un bureau?

Peut être étaient ils tout simplement Courtiers, c'est a dire intermédiaires?

Après son Mariage avec Mélanie en 1869, Salomon Arpels  qui entra dans l' affaire de son beau-père eut un parcours compliqué si nous suivons les naissances de ses enfants.
L'ainé, le vrai Charles Arpels est mort jeune, Esther est née à Paris dans le 4 eme arrondissement en 1877, Salomon à Paris dans le 11 eme en 1880, Jules en 1884 à Marseille, et Louis en 1886 à Nancy.
On ne peut construire une affaire commerciale avec autant de déplacement, surtout en joaillerie, pour l'instant, j'en déduis qu'il s'est converti à la joaillerie assez tard.
Alfred Van Cleef s'associe avec son beau père Salomon Arpels en 1896. Mais Salomon Arpels meurt le 24 novembre 1903. Salomon Arpels fils, rentre donc dans la société à la place de son  père, une opportunité se présente et les deux cousins achètent un pas de porte place Vendôme.


Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir


Cette photo doit avoir été prise aux alentours de 1918 car il est noté sur le store, Nice, Vichy, Deauville. Je dois cette photographie à l'amabilité de Monsieur le Docteur Malhuret,maire de Vichy qui m'a autorisé à la publier.
Jules Arpels va rentrer dans la société en 1908, il 24 ans . Personne avant moi, n'a publié cette photo.

1909 Ouverture d'une première succursale à Dinard


A partir de 1859, le petit village de pêcheurs de Dinard St Enogat,commença à changer radicalement d'aspect pour devenir ce qu'il est encore maintenant : une cité balnéaire pour estivants désirant un dépaysement total. C'est à cette époque que le premier hôtel y est construit : l'Hôtel de Dinard aujourd'hui connu sous le nom de Grand Hôtel. Dans la foulée, un établissement de bains de mer y est fondé par Edouard Legros et le premier casino est inauguré. Construite en bois en 1866 et monté sur pilotis, à même la grève, cette première salle de jeux, dont les bases étaient secouées par les coups de boutoir des vagues lors des marées hautes, attirera une faune d'aristocrates plus ou moins fortunés qui développeront la station. Tennis, golf et club de billard verront le jour sous l'impulsion des premières familles britanniques venant s'y installer et les villas somptueuses couvriront progressivement la corniche surplombant la plage principale. Dinard deviendra ainsi la première station balnéaire de France."Armorance"


C'est à cet emplacement qu'Alfred va ouvrir son premier magasin de province. 
Dinard devient le lieu de ralliement de la haute société nationale et internationale.  " Dinard la Belle, la douce, la reine des plages, la Monaco des étrangers, la perle de la côte d'Émeraude, la Nice du Nord, la plage la plus aristocratique de France…". L'estuaire de la Rance est même présenté comme le Bosphore de l'Occident ! Les superlatifs fleurissent à propos de cette station considérée comme la première station balnéaire de France.
A la fin du XIXe siècle, grâce à l'afflux de touristes aisés, Dinard est une des villes les plus modernes de France et parmi les mieux dotées en équipements (eau courante dès 1888, ouverture d'un hôpital en 1891, premières lignes téléphoniques en 1898, électricité en 1902). Jusqu'à la crise de 1929, la ville accueille les personnalités des familles royales européennes ou du monde politique ainsi que des artistes et écrivains.
C'est un lieu de rencontre de l'Intelligentsia (Michelet, Renan, Debussy, Jules Verne, Lawrence d'Arabie, Churchill, Félix Faure, Judith Gautier, Yamamoto et plus tard Foujita et Picasso …)".Mairie de Dinard"




Du magasin de Dinard , il reste cette Mosaique, devant la pizzéria, notez bien, A. Van Cleef , seul nom!!

Alfred comprend ce mouvement  qui s'amorce, il va plus tard aller dans les lieux ou les gens influents et riches passent leurs temps de loisirs, il anticipe le mouvement des années 1925 et avec les progrès des moyens de déplacement il comprend que tout va se jouer sur la cote d'Azur

1910 Ouverture de la succursale de Nice, Alfred avait  fait la connaissance de deux arhitectes Mr Percilly et Briere, ils ont (presque) tout construit à Vichy
http://www.villesdeaux.com/download/inventaire/patrimoine-vichy.pdf
Ces deux architectes vont lui soumettre des plans qui seront pour la plupart exécutés. Grace à la médiathèque de la ville de Vichy, je peux vous les présenter.


Ce magasin se situe Avenue Masséna au N° 8, entre les deux réverbères, premier projet.



Plan du magasin de Nice.


Ci-dessous plan du magasin de Nice, il semblerait....que Van Cleef et Arpels ait repris le magasin du célèbre Joaillier "Lacloche" 


Etude pour le magasin de l'avenue Masséna en 1916




L'avenue Massena est devenue l'Avenue de Verdun , c'était au N° 8


Fin Janvier 2013 les archives de Vichy,  me font savoir qu'ils ont retrouvé au fond d'un carton une deux photos du magasin de Nice, mon sang n'a fait qu'un tour...




Et en prime, l'intérieur du magasin (ci dessous)


Les deux photos datent de 1934.
Je remercie Monsieur Malhuret Maire de Vichy de m'avoir autorisé à les publier.

Nice est une ville très importante pour les mystères qui entourent les Van Cleef.
Le père d'Alfred, venu de Gand en Belgique et non d'Amsterdam ou Anvers, il est décédé dans une chambre d'hôtel à Nice, rue de la paix au N° 7. Décidément la rue de la Paix............
Alfred aimait Nice et des chaînons manquent à l histoire, il a fréquenté son cousin Eduard Van Cleef et sa femme, la grand mère d'Olaf Van Cleef, mais Eduard, sa femme, son fils ont aussi fréquenté et partagé leur vie avec Renée Rachel Puissant-Van Cleef et ce, à Nice. 
Eduard qui avait quitté la France était revenu trop tôt à Nice et mourut à Auschwitz, son fils Jack Van Cleef né en 1925 à Amsterdam , il fut comme son père dénoncé, et pendant que d'autres sont partis se mettre à l abri en Suisse ou aux Etats unis (mais après tout, qu'aurions nous fait?) Jack rejoint le maquis des Glières, en haute savoie, ce qui le grandit.
Jack Van cleef est le père d'Olaf Van Cleef (consultez internet).

Essayons de nous concentrer un instant sur les inepties de l histoire, Jack Van Cleef, ce descendant de grande famille juive néerlandaise se marie avec la fille de Mr Gacton Combeau et de madame Andrée Chardon, qui est cousine germaine par alliance de Maurice Papon, puisqu'elle épousa en deuxième noce Leon Papon,  cousin germain de Maurice Papon, ce préfet de police qui aimait les juifs du moment que cela ne gênait pas sa carrière, comme Bousquet ou Marty.

Jack Van Cleef et Claude Combeau
Mais dans la même famille, nous trouvons la deuxième épouse de Jack Van Cleef, Annette Van Cleef,  née Norgeu qui est cousine du peintre Aurélie Nemours, et aussi cousine germaine du journaliste et résistant français Pierre Norgeu qui est le beau frère de  Lucie Aubrac.

Cette famille permet de se rendre compte de l'extrème complexité des situations familiales déclenchées par cette guerre de 1939/1945 et l'irresponsabilité des séïdes du Maréchal.

Et autre mystère pourquoi Alfred Van Cleef  a voulu être enterré au cimetière juif du vieux Chateau à Nice?

Seuls, les Arpels survivants, en Suisse pourraient répondre!

Pourquoi Nice? Pourquoi Esther Van Cleef née Arpels a fait transférer le corps de sa fille, de la fosse commune du cimetière de Vichy dans le caveau de son père.
Caveau dont le marbre est gravé à Nice "Famille Van Cleef" et pourtant , (si ce sont ses dernières volontés), Esther Van Cleef a été enterrée dans le carré juif de Montparnasse!
 Nice a un rapport avec les Van Cleef et réciproquement, au sens ou aucune succursale n'a eu ce même affect . Ailleurs c'était du commerce, à Nice c'est autre chose.

Deauville est une station  déjà célèbre en 1911, mais le comte de  Le Marois va  ajouter un atout, en construisant de nouvelles tribunes  en s’inspirant de celles de Longchamp. Et c’est en 1912 et 1913 que l’architecte Théo Petit concoit derrière le Casino quelques boutiques de Luxes ou s’installent Van Cleef & Arpels et Coco Chanel, entre les Magasins du printemps et le devenu tres célèbre Café de La Potinière


1912 Ouverture d'une succursale à Deauville


Le magasin de Deauville se trouvait au fond, à droite dans cette rue  Gontaut Biron particulièrement bien placée entre le Casino et l Hotel Normandie


Juste à gauche derrière le policier.


Vitrines a gauche et a droite de cette porte blanche.


A gauche dans la rue , les deux premiers tandelets


Si vous agrandissez en cliquant sur la photo vous verrez sur les tandelets qu'il y a marqué "Joailliers"



Ce cliché ne représente que la moitié du magasin, je crois que le "mec " qui a les mains dans les poches est Porfirio Rubirosa


De nos jours c'est le magasin "La Boutique" qui remplace Van Cleef & Arpels, il occupait l' étendue de tous les tendelets marrons . A Deauville il fait beau tout le temps puisque nous sommes en Normandie
C'est maintenant la Rue Lucien Barrière , la rue Gontaut Biron commence après le bouquet d'arbres vu au fond.

1913 Ouverture d'une succursale à Vichy, Louis Arpels rejoint la société, c'est le premier magasin que Van Cleef & Arpels installe à Vichy



le magasin se trouvait  rue Cunin-Gridaine : de l'autre côté du 
parc des sources, à l'angle des actuelles rues Wilson et Roosevelt.


Ce dessin donne une idée de l aspect intérieur....chargé!! Mais il semblerait que les plafond et un mur à l heure actuelle soient toujours là, cachés par des cloisons ou faux plafonds!!!


Dessin de boiseries



Etude du magasin travaux, réalisation, 1913-1916

Commanditaire : Mrs Van Cleef et Arpels
Contient des papiers à en-tête des entreprises : Van Cleef et Arpels, Imperatori (miroitier), C. Rigaud (atelier de construction), J. Doutre (tapissier), Atelier Maillard-Daburon (menuiserie métallique), Louis Labaye (entrepreneur), E. Faucheux (serrurier), Gaudry (pierre de taille, sculpteur), Baratier (couvreur), A. Andrieux (sculpteur, ornemaniste), A. Bonvin (électricien), A. Méchin jeune (platrerie), E. Goujon (ferronnerie d'art)
Exemple de fichier de la médiathèque Valery Larbaud de Vichy avec leur aimable autorisation


Le magasin d'Angle en 2011, c'est dans ce magasin que Van Cleef, va se déplacer mais en 1923, ce magasin est vendu et il n'y a plus aucune trace de la maison VCA à Vichy.



Le magasin a l heure actuelle qui remplace le premier magasin de Vichy



Puis ce fut le magasin que j ai décris dans: 
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2012/12/van-cleef-s-et-j-arpels-vichy-en-1917.html




C'est le premier magasin a gauche après le Maréchal Pétain, le magasin est fermé.


L'institut du Parc qui remplace le dernier magasin de Vichy et sur la droite l'entrée du fameux Hotel du Parc ou était le gouvernement du Maréchal Pétain, son Bureau subsiste toujours, une association de fidèles du Maréchal  l'ayant acheté et mis en l'état, il ne se visite pas.



1920 Ouverture de la succursale de Cannes,  Le Couturier Poiret était a coté, plus loin le Carlton

Etude pour le futur magasin de Cannes


Fonds Brière
Commanditaire : Mrs Van Cleef et Arpels
Contient des papiers à en-tête des entreprises : Van Cleef et Arpels, V. Gillino (ébénisterie, tapisserie, décoration..., Nice), Léon Trotobas (sculpteur, Cannes, Nice, Monte-Carlo), Atelier Maillard-Daburon (serrurerie, fermetures mécaniques, vitrines..., Paris), Hôtel Européen (Cannes), James Warnery (architecte, Cannes) etdeux portraits de Percilly de profil signés Ludovic.
Contient également des courriers concernant des transformations antérieures du magasin (1920)


Revue



Carte postale  croisette a Cannes( Archives de Cannes)


Magasin près du Carlton. (Conservée par les Archives de Cannes)



Photographie d'une vitrine de VCA Cannes (Conservée par les Archives de Cannes)

Désormais le Van Cleef Cannes est à l hotel Majestic



1927 Ouverture de la succursale du Touquet, Renée Rachel Puissant, fille d'Alfred Van Cleef est rentrée dans la société en 1926 à la suite du décès de Emile Puissant son mari.

Il y avait de la belle bagnole au Touquet a l époque VCA

En 1882, Jean Baptiste Daloz crée le premier "lotissement", l’un des tous premiers de France, et l'appelle « Paris-Plage » Pour satisfaire les désirs des Britanniques, plusieurs hôtels très luxueux vont être construits en très peu de temps : Hôtel AtlanticHôtel des Anglais,Hôtel L'HermitageHôtel du GolfHôtel Regina
C'est grâce aux Anglais que la station poursuit son développement après la guerre de 14. Les constructions reprennent, à la fois de nombreuses villas et des palaces comme « Le Westminster » en 1924, l'un des plus beaux hotels du Touquet, il devient alors le rendez-vous de tout ce que la planète compte de personnalités, C'est pourquoi nos Van Cleef & Arpels décident de s'y installer en 1927, puisque l'endroit est à la mode des puissants.
Les constructions prennent une ampleur sans précédent. L'apogée en sera, le 12/8/1929 l'inauguration du Royal Picardy. Cet hôtel, symbole des « Années folles », est surnommé par les Britanniques « the most beautiful hotel in the world » avec ses 500 chambres de très grand luxe. Les cent premières chambres sont occupées dès l'ouverture ! Cet eldorado balnéaire ne survivra pas à la crise de 1929




Cette carte postale témoigne du style de l'époque et aussi d'un certain art de vivre

1933 Ouverture  d'une succursale à Roubaix.

Je n'ai pu trouver d'indications sur cette succursale, elle était située au 7 grande Rue à Roubaix, à l'intérieur du Cercle de l industrie, une espèce de Club pour industriels comme il en existe encore à Paris,  même dans notre profession






Cercle de l industrie en 2012

Je n'ai pas la date d'installation du Magasin de Lyon, au 47 rue de la république j'ai écrit aux divers services de Lyon pour obtenir des photos, je n'ai pas eu de réponses, mais grâce aux archives Percilly Brière de Vichy le voici ci-dessous.



Plan du magasin de Lyon 1918 et 1919 intérieur et extérieur.

Fonds Brière
Commanditaire : Mrs Van Cleef et Arpels
Contient des papiers à en-tête des entreprises : Van Cleef et Arpels, Joseph Bissuel (architecte, Lyon), M. Dumond (menuiserie, Lyon), L. Poncet et L. Lacroix (électricité, Lyon), F. Vigneron (serrurerie et ferronnerie artistique, Lyon), Eugène Flachat (sculpture décorative, Lyon), Sulzer Frères (Chauffage, Paris), Berticat-Chipier (miroiterie, Lyon), Rigaud et Veyssière (tentes, stores, Béziers), F. Masson (sculpture décorative), F. Barbedienne (bronzes d'art, Paris), Jules Bret, plâtrerie-peinture, Lyon), A. Tchudin (enseignes et décoration, Paris), C. Rigaud (construction, Lyon), Royal-Hôtel (Lyon); Contient aussi : une photographie du magasin Van Cleef et Arpels à Paris, vers 1918 et 4 f° du catalogue Sulzer.




Lyon  1934

1935 Ouverture du magasin de Monte Carlo dans le casino opéra Garnier



Si vous vous rendez à la médiatheque de Vichy , pour chaque magasin, il y a d'autres plan de l'environnent, par exemple a Monte Carlo, les plans du Casino
Lisez ci dessous
Magasin de Mrs Van Cleef et Arpels à Monte-Carlo / A. Percilly et G. Brière
Vichy, 1925
4 plans + 8 extraits de plans du Casino (tirages) signés Henri Schmit (1900), 16 courriers, notes, devis ; 23 cartes postales et 
4 photographies Giletta: mine de plomb, encre de Chine sur calque, bleus, papier ; 69 x 105 cm.
Fonds Brière
Commanditaire : Mrs Van Cleef et Arpels
Contient des papiers à en-tête des entreprises : Van Cleef et Arpels, Société anonyme des Bains de mer de Monaco,
service de l'architecte, Ateliers Victor Gillino (menuiserie d'art, ébénisterie, Nice)

Magasin Actuel

1939 Ouverture du  bureau de New York au Rockefeller center, Claude, Jules Salomon sont partis aux Etats Unis pour l'exposition 1939 New York World's Fair du 30 Avril - 31 Octobre 1939, ils y restent et Louis viendra plus tard, ils se sont enfuis mais c'est humain. Ils ne sont pas partis sans rien , plus de 10 kgs d'or et une grande partie du stock de pierres de Paris. Ils étaient un peu à l'étroit dans ces bureaux et vont monter un magasin.



1940 Ouverture succursale à Palm Beach


Palm Beach actuellement


1942 installation 744 fifth avenue New York



 le magasin actuel

Une chance (et du talent) pour eux d'avoir réussi, car de nombreux joailliers américains déposèrent le bilan à cette époque.


En 1949-1950-1951 Van Cleef et Arpels installèrent une succursale saisonnière à l'intérieur  du Grand Hotel du Cap d'Antibes Eden Roc. C'est en 1949 que dans le restaurant de cet Hotel extraordinaire qu'Ali Khan, seul a une table, fut rapproché de Rita Hayworth par le propriétaire de l Hotel, Monsieur Sella, cela finit par leur mariage.

D'autres succursales vont suivre depuis la guerre.

Londres

Londres

Berverley Hills à Los Angeles

San Francisco

Hong Kong

and so one naturally

N'hésitez pas à me contacter, si vous avez des photos concernant ce sujet.
commentaires ou photos?: richardjeanjacques@wanadoo.fr