mercredi 6 juin 2012

Salomon Van Cleef, (Père d'Alfred Van Cleef, fondateur) est décédé à Nice le 10 mars 1883

Cette généalogie des Van Cleef est remplie, que dis-je, bourrée de surprises.


Cliquez pour agrandir
C'est important, sa naissance avait réservé des surprises, sa mort en réserve d'autres ,elle répond à certaines interrogations et nous replonge dans les questions.
Nous n'avions pas (mais je devais être le seul) d'indications sur la mort du père d'Alfred Van Cleef, le fondateur de la célèbre maison qui est toujours place Vendôme.
Nous avions découvert que Salomon avait été marié une première fois avec Pauline Cerf et avait eu trois enfants . Il avait quitté la Belgique en y laissant ses enfants et avait fondé une deuxième famille à Paris en épousant Mélanie Mayer, dont le papa était marchand de toiles et draps, il était rentré dans l' affaire et sa belle soeur épousa un Arpels.
Je découvre donc qu'il est décédé à Nice a l âge de 48 ans, rue de la Paix , une rue qui n'existe plus, et pourtant j'y ai travaillé quelques mois à l'atelier de Joaillerie "Monciero" j'ai beaucoup appris dans cet atelier mais j'étais très jeune. Maintenant c'est la rue du commandant Raffali, ma jeunesse fout le camp.
a Nice j'avais 19 ans

Notre Salomon est déclaré commerçant, et non riche diamantaire, mais la réussite de son fils n'en est que plus méritante?
Le premier témoin est Concierge le deuxième  Menuisier, comme quoi ce riche diamantaire, gemmologue, est mort sans ses riches amis, mais assisté par des gens très simples.
Quand son père meurt, Alfred  n'a que 11 ans  et la seule référence au métier de bijoutier vient de l'acte de Mariage d'Alfred et Esther, soit douze ans après le décès, donc c'est Alfred qui indique la profession de son père!!! c'est tout
En revanche la généalogie de ses ancêtres, déclarés sur l 'acte, prouve que j avais raison.
Salomon le père d'Alfred Van Cleef Joaillier à Paris est donc mort en s'appelant "VanClef", il n'était pas lapidaire.
Un Lapidaire est un tailleur de pierres précieuses .

J'ai cherché les vieux annuaires de Nice de 1883 pour vérifier si Salomon Vanclef était commerçant , non, alors j'ai été voir qui était au 7 rue de la Paix!


Cliquez pour agrandir toutes les photos 


C'était l "hôtel Frank" appartenant à Frank Libovitz, donc Salomon était de passage, commerçant oui, mais en quoi? Théoriquement à cet âge là il devait représenter la maison Mayer Toiles et Draps. Ou est il enterré? 
Séjournant à l hôtel, c'est peut être la raison de l'erreur d'orthographe de son nom, car il est né Van Cleef et quand il s'est marié en 1867 il était écrit Van Cleef, il était a cette date Voyageur de Commerce.
En cherchant j'ai retrouvé d'autres Van Cleef, ou Van Cleeff dont le grand père d'Olaf Van Cleef avec une faute d'orthographe aussi 


Van Cleeff rentier  au 34 rue de France déporté et mort a Auschwitz en 1944.
Mais regardez bien, Van Cleef et Arpells "Arpels avec deux L"

Cet acte de décès nous pose une grande question; Pourquoi et comment  Alfred Van Cleef s'est orienté vers la Joaillerie, par qui et comment est il arrivé a choisir un apprentissage chez "David et Grosgogeat" entreprise de taille et de ventes de pierres précieuses.
En temps qu'expert auprès de la cour d'appel, c'est l'interrogation la plus intéressante de toutes mes recherches depuis trois ans.
Si des lecteurs de ce blog (18000 pages lues en moins d'un an) peuvent m'aider? mon mail:
richard.jeanjacques@gmail.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr