dimanche 27 février 2011

Van Cleef & Arpels de Paris en 1923




Cliquez pour agrandir


1925, 1930 , le serti invisible..la Minaudière... c'est très bien!  Mais avant?
En 1923 par exemple, les choses bougent..c'est le premier Salon des Arts ménagers, il faudra attendre 1932 pour que Jean Mantelet invente le presse purée et crée Moulinex et 1940 pour la Cocotte minute.


Mais en 1923 Alfred Van Cleef est fait chevalier de la légion d'honneur.(ci contre)


En 1923 la société  s'intitule:


A.VAN CLEEF'S et J.ARPELS

pour Alfred Van Cleef et Jules Arpels
Le 1er avril, le service militaire est ramené à 18 mois.
C'est aussi le 26/27 mai 1923, les premières vingt quatre heures du Mans remportées par André Lagache et René Léonard sur une Chenard et Walker à 92 kms heure de moyenne.


Après l'Art nouveau d'avant la guerre 1914, commence la période Art Déco.


Le style de Van Cleef & Arpels quelques années après la grande guerre va évoluer et 1923 est peut être une année charnière.
On fabrique encore des bijoux qui ne s'inspirent pas de Lalique mais un mouvement s'engage.






Cliquez pour agrandir


Des voitures merveilleuses stationnent dans la rue de la paix.
Alfred Van Cleef et Salomon Arpels dit Charles ne viennent plus travailler en calèche, mais en voiture, ce sont leurs numéros d'immatriculation que vous voyez sur le tableau ci-dessous.


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir




Que fabrique V.C.A. en 1923?,
ce bracelet! Meyer et Lacloche en fabriquent de semblables




VCA est plus timide que d'autres peut être vis à vis de ces modes nouvelles, mais c'est apparemment en 1922/1923 qu'un changement va s'opérer. Van Cleef a deux arcades  à droite de Boucheron sur cette photographie de 1923


cliquez pour agrandir


Nous sommes au mois de Mai, les voitures stationnent au milieu de la Rue de la Paix, certaines sont décapotées, un agent de police  sur les pavés sombres a une cape sur les épaules, les messieurs ont des chapeaux feutres ou des melons, les dames en robes et manteaux longs.
La Maison Boucheron n'occupe pas encore le premier étage.
cliquer pour agrandir








Ces oiseaux en vol  de Van Cleef & Arpels  sont très classiques et pourtant on sort de la période Art Nouveau et on va rentrer bientôt dans celle de l'Art Déco
Sarah Bernhardt meurt en 1923 , Lord Carnavon aussi, Cartier va commencer à produire ses bijoux inspirés de l'Egypte






Cliquez pour agrandir


Un léger appel à la fantaisie avec le dessin de l'entourage  du cadran de la montre en diamant.
Mais cette page ci-dessous avec ces motifs en onyx et ces formes de broches sont de l'art déco avant la date




Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir




Et ce bracelet Van Clef créé en 1922 parait avoir trois ans d'avance.
Cliquez pour agrandir


Peut être pourrais je trouver avec l'immatriculation des véhicules, un fichier qui nous permette de savoir quelles voitures avaient à cette époque Alfred Van Cleef et Salomon dit Charles Arpels.


Et qui était donc au volant à Vichy de la voiture appartenant à Monsieur Arpels


Cliquez pour agrandir

Etait-ce sa femme Hébé Lopez Penha épousée en 1908,



Cliquez pour agrandir














A l'époque les journaux signalaient les déplacements des gens connus, ce qui nous permet de savoir qu'Alfred Van Cleef était abonné au journal le Gaulois et que ce même Alfred, allait au Cap D'ail en 1924, ville qui deviendrait fatale à Emile Puissant.










Un peu avant de partir en vacances,Alfred se rendra au mois de juin  à la vente des bijoux de Madame Thiers
















Cliquez pour agrandir


Monsieur Thiers le deuxième  président de la République Française, fut l’ami d’une famille dont la maîtresse de maison Eurydice était(dans un autre sens du mot) sa maîtresse, il fallait bien régulariser alors il épousa quelques années plus tard, la fille Elise, (pour mieux voir la mère) Elise eut une très belle dot, mais le Président tomba amoureux aussi de la seconde fille Félicie , les chansonniers ont la dent dure et  font des vers
« Je n’ai ni la Fontan, ni la Montespan, la Vallière, ni Maintenon, mais j’ai madame Thiers, un ange et Félicie un joli nom. »
Une expression était née,
"les trois moitiés de Monsieur Thiers"
Elise avait de très beaux bijoux souvent reçus en cadeau par des chefs d’état ou Rois étrangers comme un collier offert par la reine d’Espagne Isabelle II .
Il fallut attendre 1924 pour voir tous ces bijoux mis en vente publique par la fondation crée par  Félicie, et les joailliers du monde entier s’y précipitent.
Alfred Van Cleef se fait adjuger le plus gros rang d’un collier exceptionnel par l intermédiaire d'Oscar Kahn(par discrétion) pour 5.030.000frs alors que les deux premiers achetés pour Cartier par l'entremise de marchands, L Hemsy et le Baron Lopez de Tarragoya avaient été acquis 3.220.000frs et 2.680.000.
Pour une raison que je n'ai pas découverte, la vente est annulée et le collier aussitot remis en vente aux enchères réservées et adjugé 11.280.000frs 2.256.000dollars, à Hemsy et Lopez acheteurs pour Cartier qui tenait à une certaine discrétion, mais tout le monde était au courant.
Le collier fut exposé avec son fermoir  Rue de la Paix et à New York, les expositions connurent un énorme succés. Ce qui n'avait pas empêché les frères Goncourt d'affirmer que c'etait" un affreux et bourgeois ensemble d'art"
Madame Thiers avait acquis son collier perle par perle auprès de ce grand joaillier qu'était Germain Bapst. Le louvre qui avait reçu en don de la fondation, entre autres, 1470 objets "hétéroclites" n'en voulut pas et le fit mettre en vente




Hans Nadelhoffer, dans son très précieux livre sur Cartier nous révèle que Pierre Cartier acheta plus tard le fermoir Rubis et diamant de ce collier pour l'offrir à sa femme Elma qui le porta en broche


Je vous recommande un excellent article sur le site:


http://www.internetstones.com/madame-thiers-three-strand-pearl-necklace.html






Difficile de trouver dans les ventes publiques des bijoux de cette époque, ci-contre à droite, une broche "Coq" en platine vendue par le ministère de Maitre Tajan.
Elle rappelle les bijoux animaliers cités plus haut, en plus stylisé, noté vers 1930.
Ce qui laisse à penser qu'il n'y a pas d'archives de ces époques
Elles se reconstitueront certainement.


Fiche trouvée dans le livre
ARGUS VALENTINE'S de Françoise Cailles

http://www.argusvalentines.com/index.php?rayon_id=272

vendredi 18 février 2011

Que faisaient les parents d'Esther Arpels et d'Alfred Van Cleef de Paris ?




Il a été écrit par ceux qui se sont intéressés aux métiers des parents et ancêtres des deux familles que les parents d'Alfred et  Esther, étaient de grands  lapidaires d'Anvers, j'ai même lu le terme de gemmologue...qui n'existait pas à cette époque.


Je pense que les parents d'Alfred, vivant dans le neuvième arrondissement, lui avait trouvé grâce à des relations,car de nombreux professionnels de la Joaillerie faisaient partie de l'environnement d'Alfred,  un poste d'apprenti, chez David et Grosgogeat (et non David et Grosgeat) et que ces derniers se sont aperçus que ce jeune homme avait de grandes qualités.
Mélanie et Thérese Mayer étaient demi-soeurs, le fils de Mélanie Mayer épouse de Salomon Van Cleef épouse la fille de Thérèse Mayer épouse de Salomon Arpels, c'est traditionnel dans la communauté juive.
Salomon Arpels aide son gendre, et s'associe avec lui, mais il meurt en 1903, et ses fils, en possession de ses parts rentrent dans la société d'Alfred.
Une opportunité se présente en 1906, un de porte place Vendôme, ils la saisissent (qui finance?) et en trente deux ans, ils construisent sans les travers actuels du marketing, une maison mondialement connue, qui sut s'entourer d'extraordinaires talents (joailliers boitiers comme Langlois,Jean Rubel, Vergé, Sim Lacaze et tant d'autres)


Je suis sûr qu'Alfred avait de la classe et du gout.


Ce n'est pas attaquer la maison que d'écrire la vérité, je parle des familles...,mais surtout j'explique comment ces gens sont parvenus à ce niveau, à ce rang.


L'acte de naissance d'Alfred


Cliquer pour agrandir

Il est clairement noté que Salomon Van Cleef (qui a une très belle signature)
est marchand de toiles et que sa femme travaillait avec lui, ils habitaient 24 rue Oberkampf à Paris.



Dans cet almanach de commerce de 1820, est ce Mayer installé rue Oberkampf  qui était déja marchand de toiles et dont l'une des petites filles aurait épousé Salomon Arpels où Salomon Van Cleef?

D'autres livres citent des "Mayer", Juifs installés à Paris comme marchand de toiles. Le journal des Débats du 7/1/1869  publie le Mariage d'un Mr Arpels Marchands de toiles 38 rue Saint Paul avec une demoiselle Mayer Lingère 54 rue de Malte.  




J'ai trouvé l acte de Mariage, c'est bien Léon Salomon Arpels. Il est né à Amsterdam. Sur l'acte de mariage de Arpels-Mayer il est aussi clairement noté que Salomon Lion est marchand de toiles , j ai dû le fractionner en deux et l agrandir pour qu'il soit plus lisible






Celui des Arpels et ci dessous celui de Alfred Van Cleef




Il suffit de lire.(et de cliquer pour agrandir) La signature "Esther" est bien nette.

En revanche sur l'acte de mariage de Esther et Alfred Van Cleef il est indiqué qu' Esther est la fille mineur de Salomon Leon Arpels, négociant en  Joaillerie.
Salomon Arpels s'était installé comme négociant en Joaillerie un an avant en 1894, rue Drouot à Paris, il avait 48 ans.
Mais il n'était pas joaillier ou bijoutier de métier. 


Alors qu'est ce que le prestige? qu'est ce que la réussite? qu'est ce que le talent? si ce n'est un homme (Alfred) et les deux familles associées, partis d'où ils sont partis, qui vont rapidement se mettre à fréquenter les grands de leur époque, ce qui sous entend un travail considérable pour se mettre a ce niveau aussi rapidement.
John Fitzgerald Kennedy disait que
"l'art de la réussite consiste à savoir s'entourer des meilleurs"
 C'est ce qu'Alfred a su faire.


Quelle plus belle histoire, humaine et remplis d'évènements humains?
ils ont appliqué avant Winston Churchill, sa phrase du 13 mai 1940
"Du sang, de la peine, des larmes, et de la sueur"
J'ajouterais les femmes, car sur ce point, j'ai même trouvé en plus des histoires croustillantes, une histoire secrète.

Une grande Marque, je préfère le terme "une grande Maison" doit protéger son histoire, mais sa vraie histoire.
Quand je vois des experts affirmer que telle bague à été une création dessinée par Renée Puissant, j'attends leurs preuves.




Salomon Arpels de Paris: dit: Charles Arpels


Cliquez pour Agrandir

Voici le vrai Charles Arpels né en 1873.


En effet il y eut sept ans plus tard un autre fils Arpels qui se prénommait Salomon Arpels, celui qui devint l'associé d'Alfred Van Cleef, avec Jules et qui s'est fait appeler Charles.
Charles Arpels est donc l'ainé, suivi par Esther  née en 1877 (celle qui ne s'est jamais appelée Estelle), un an plus tard Rachel née en 1878 qui donnera son deuxième prénom à la fille d'Alfred Van Cleef, puis Salomon le faux Charles né en 1880, Jules né en 1884 dont les trois fils Claude Jacques et Pierre allaient prendre la maison en 1944, et Louis le plus jeune né en 1886.




En 1900 à Paris, Charles Arpels  s'installe comme commissionnaire en horlogerie.


Peu de précisions sur cette faillite, le 83 est une entrée d'immeuble!
Qu'est il devenu? Je n'ai rien trouvé, et rien n'a été inscrit au sujet de son décès, sur son acte de naissance.
Nous pouvons verifier une fois de plus que Leon(Lion) Salomon Arpels père et mari de Thérèse Mayer  était bien marchand de toiles  et non diamantaire(celèbre) d'Amsterdam
Ils habitaient rue des filles du calvaire à Paris. Le deuxième témoin Louis Napoléon Salomon habitait rue du petit musc, une rue dont j'aime le nom.
C'était une rue ou se trouvaient des prostituées.Au début c'était la rue de "pute y muse" Muser égal flaner. Le nom se transforma en Petit Musse, puis Petit muce, et enfin Petit Musc


Celui qui se fit appeler Charles "Salomon dit Charles" est né en 1880

Cliquer pour agrandir


Le 24 juillet 1880 nait Salomon Charles au 20 bd Richard Le Noir à Paris et cet acte nous permet de découvrir une nouvelle adresse de Lèon Salomon Arpels mais aussi un changement de profession, à cette date il est voyageur de commerce.

jeudi 17 février 2011

Rachel-Renée ou Renée-Rachel Puissant-Van Cleef de Paris

Cliquer pour agrandir l image



Comment interpréter ce dilemme, le 21/11/2006 Laure Colineau dans le journal L'Express écrivait:
Arrive Renée Puissant à la direction artistique. Renée,  Rachel de son véritable prénom - est la fille d'Estelle et d'Alfred, couple fondateur de la joaillerie.

Sur son acte de naissance elle est Renée-Rachel 






A l'époque Alfred Van Cleef, à Paris, habitait 35 rue de Bellefond, dans cet immeuble, il est inscrit comme "Négociant"
Il habitait avec sa Mère Mélanie Mayer veuve de Salomon Van Cleef.
Alfred avait 23 ans et Esther 18 ans











 J'ai trouvé aussi les fiches d'un notaire parisien qui se perdait en conjectures,




Il est vrai qu'elle s'est appelée aussi Blanche mais elle avait du  choisir ce prénom elle même.
Rachel,  s'appelait peut être ainsi,  à cause de sa tante, Rachel Arpels née en 1878 qui avait épousé Samuel Abraham Campignon en 1902?
Souvent les prénoms sont inversés. Ainsi Leon Salomon Arpels est souvent appelé Salomon Léon Arpels, il signe d'ailleurs Léon Arpels.....
Est ce parce que Renée est le prénom choisi par Alfred et Esther pour la civilisation de leur terre d'accueil et Rachel prénom juif (qui veut dire Petite Brebis) utilisé pour sa vie religieuse?

Cliquez pour agrandir

 Sur son acte de décès, elle est morte Renée, victime de ses origines juives, le docteur Menetrel, éminence grise médicale  du Maréchal Pétain, l'ayant fait expulser de son magasin Van Cleef et Arpels de Vichy, parce qu'elle était juive, elle est morte le 12/12/1942, un mois après l entrée des Allemands en zone libre.

lundi 14 février 2011

Ou est mort Emile Puissant, le gendre d'Alfred Van Cleef de Paris

Cliquer pour agrandir

Emile Puissant, né à Dangu aux confins de la Normandie fut soigné pendant la guerre 1914, par Esther Van Cleef, qui se prit d'affection pour ce grand blessé (il avait une main atrophiée) au point de lui présenter sa fille.
Sa famille ne voulut plus le voir car il avait épousé une juive.
Rachel Van Cleef allait épouser cet homme en 1917, elle avait 21 ans.
Les titres de presse sont toujours imprécis, il ne fut jamais joaillier, en revanche il avait des idées sur la publicité et pour l'époque, il était un précurseur.
De nos jours on trouverait les centaines de publicités qu'il a commises comme étant vulgaires, a cette époque, qu'en était il?

Ce jour là, en fevrier 1926, il venait de Cannes ou VCA avait une succursale et se rendait à Monaco, était accompagné d'une "hivernante" (une dame riche qui passait l'hiver sur la côte d'azur) et avait voulu conduire sa voiture qui d'après certains était une Bugatti, il avait demandé au chauffeur Mr Jean Breillet qui plus tard participera aux 24 heures du mans, de lui laisser le volant, de passer à l'arrière avec madame Blatton  afin de laisser le siège avant à une jeune vendeuse Melle Gisèle Moutel, que l'article du Parisien nomme Gisèle Monteux.

Il devait rouler trop vite dans cette succession de virage, mit la voiture dans un arbre et effectua une sortie de route en contrebas.
Il dirigeait depuis peu la succursale Van Cleef de Cannes avec son oncle Arpels..
Ainsi que le rapporte le "Journal" c'était dans le virage de la teinturerie.
Je remercie la municipalité de Cap D'ail qui grâce a la gentillesse de Caroline (nous sommes a 500 mètres de Monaco) m'a permis de publier ces photos


Cliquer pour agrandir

Le clocher a Changé mais pas la route.




C'est dans ces virages avant Monaco que s'est passé l accident



Emile  Puissant avait même inventé la suppression de la Taxe de luxe, comme certains publicitaires récemment qui faisaient cadeau de la TVA




Un texte parmi d'autres:


« Chacun peut bien se rendre compte du temps nécessaire à l'organisation d'une Exposition-Vente comme celle que présentent actuellement Van Cleef
et Arpels, les célèbres joailliers de la place Vendôme. Il y a déjà plus.de deux mois que toutes les marchandises ont- été réunies, réservées, et leurs prix, tout à fait spéciaux, établis en vue, de
leur Vente-Réclame, ont ,été alors fixés pour paraître dans 'leur catalogue. Or, à ce moment, la livre était, environ à 80 francs, et il n'y a pas de doute qu'ils étaient déjà très bon marché. Un simple
calcul suffit donc aujourd'hui pour se rendre compte de ce que, par suite de la hausse présente de la livre, les prix imprimés au catalogue et qui," naturellement, n'ont pas varié, se trouvent être
encore bien meilleur marché.
Van Cleef & Arpels n'ont jamais cherche d'autre intérêt que 'l'immense succès de leur Vente annuelle et, par conséquent, les acheteurs pourront profiter de tous les avantages de cette Vente jusqu'au 31 décembre, date annoncée de sa clôture. »
 
Un article du Figaro parmi des centaines d autres du même genre



C'est probablement après la mort de son mari en février 1926, que Rachel Puissant/Van Cleef va travailler dans la société Van Cleef de Paris

Pub de 1920


 
Pub de 1921










La publicité "Aspect de Paris fut publiée en 1927, donc après la mort d'Emile...le système qu'il avait créé continua

dimanche 6 février 2011

Société en nom collectif: Alfred Van Cleef,S et J Arpels : Paris


Grâce aux Archives de Paris, nous connaissons les diverses inscriptions au registre depuis 1921

En effet le registre du commerce n'existe que depuis cette date

Historiquement une première société en nom collectif avait existé entre Alfred  Van Cleef et son beau père Salomon Arpels et le siège était 34 rue Drouot à Paris
Mais le beau père d'Alfred et père d'Esther Arpels/ Van Cleef  meurt en 1903.
Les actions sont reprises par son fils Salomon né en 1880, celui qui plus tard se fera appeler Charles


Cliquez pour agrandir les photos



Mais il n'y avait pas d'archives  sur la période avant 1921. (cliquez pour agrandir)
A quelle date était rentré dans la société, Jules Arpels né en 1884?
Je rappelle qu'Esther était l'ainée des enfants de Salomon Arpels, elle naquit en 1877

J'ai retrouvé les annonces de 1908 et 1909 dans la revue
"Archives Commerciales de France"











Si Jules Arpels est arrivé en 1908
place Vendôme, il semble qu'il n'est devenu associé qu'en 1909




Le petit dernier, Louis Arpels né en 1886 rentre dans la société en 1921

Van Cleef & Arpels de Paris en 1926


Dans la presse à l'époque peu de photos de bijoux alors profitons en!
Surtout qu'il ne me semble pas les avoir rencontrés dans des catalogues de vente public



Van Cleef & Arpels Joailliers Paris en 1916

Cliquez pour agrandir les photos

Les  Van Cleef & Arpels avaient déjà en 1916 des clientes parmi les vedettes célèbres, et le poil d'éléphant était déjà célèbre bien avant le Président Giscard
Même Mistinguett sortait déjà avec Monsieur Arpels