dimanche 6 mars 2011

ARYANISATION DE VAN CLEEF & ARPELS de Paris: Rapport de la Treuhand

Comment fonctionnait une entreprise de  Joaillerie importante à la veille de la deuxième guerre mondiale?


ce dossier va permettre d'en comprendre le fonctionnement, même si ce n'était pas tout a fait un modèle de gestion.

Les nazis croyaient à l’existence d’une race supérieure  (la leur évidemment)  dite aryenne
le néologisme aryanisation désigne l’expropriation totale des Juifs en Allemagne ainsi qu’en Autriche pendant la période du nazisme, et par extension les spoliations endurées par les juifs de toute l'Europe dont la France  occupée pendant la Shoah.
Cliquez pour agrandir


J'ai pu me procurer le rapport de la Treuhand adressé au "Commissariat général pour l'aryanisation économique" de Vichy qui était lui même contrôlé par le Militarbefehlshaber  en France.

La Treuhand était animée par des économistes très capables comme le docteur Blanke. j'ai déjà traité une partie du sujet sur:


Mais pour un dossier aussi important, il est nécessaire de détenir toutes les preuves, j'avais trouvé sur internet l'existence d'un fichier sur l Aryanisation de Van Cleef , il se trouvait au mémorial de la Shoah.

J'ai entre-temps obtenu le microfilm de l'aryanisation de Van Cleef et Arpels
 le fond entièrement microfilmé se consulte désormais en salle des microfilms du Caran, les microfilms des fichiers étant même en libre accès (voir le détail des cotes en salle des inventaires du Caran sous la référence AJ/38/2).
Des centaines de pages pas toujours faciles. 

Pour l'anecdote, les archives nationales ou j'ai trouvé des gens charmants qui m'avaient proposé cette formule en me conseillant de me rendre aux archives d'Avignon pour le lire, mais!!! leurs machines ne sont pas aux même gabarit que le microfilm qu'on m'envoya, donc pas de photocopies possibles et près de 500 pages a recopier à la main ?????

Mais les personnes avec qui j'ai été en contact au Mémorial de la Shoah furent tout aussi aimable (rien a voir avec les archives du ministère de la défense (Déplacez vous, vous chercherez sur place!)
Et j'ai reçu il y a quelques jours de la  part du Mémorial de la Shoah ce document de 18 pages.
Sur cette fiche (ci-dessus) du Mémorial, de couleur bleue, on retrouve d'ailleurs tous les acteurs de cette Aryanisation: La Patronne, celle qui avait le plus d'actions par personne:(l'ame de cette maison d'après le rapport) Rachel Renée Van Cleef, veuve Puissant.
Romane le premier administrateur. Jules Arpels, Louis arpels, Salomon (dit charles) Arpels tous les trois en fuite aux Etats unis. Le Comte Paul de Leseleuc acheteur Aryen de l entreprise Alfred Langlois, chef d'atelier de la maison Langlois qui fut absorbée par la société Van Cleef le 1/7/1932.Il y avait a l'époque une quinzine d'employés chez Langlois

Pour ceux qui voudrait en savoir plus sous l'Aryanisation





Renée-Rachel Puissant va donc se retrouver seule pour préparer cette aryanisation (ses cousins ayant fui aux Etats Unis), car elle va la réaliser avant qu'on ne le lui demande, certainement parce qu'elle était au courant de ce qui s'était passé en Allemagne en 1938.
Les Allemands se sont vite aperçus que cette Aryanisation avait des  "trous", des "inexactitudes" des "erreurs" etc, au point que dès les premières phrases le rapport écrit:
cliquer pour agrandir




Donc le 26 juin le Docteur Blanke pensait que c'était une Aryanisation "Bidon"
C'est tout à l'honneur de Renée Rachel, elle ne fut pas la seule d'ailleurs comme vous pouvez le lire dans cet extraits du livre, "Les Patrons sous l'occupation" de Renaud de Rochebrune et JC Hazera qui citent d'ailleurs VCA.

Cliquez pour agrandir



Les cascades de chiffres contenus dans ce rapport sont moins intéressantes que ce qu'on peut apprendre sur la vie de l'entreprise.

Ainsi il existait une société à Londres et une à New York, société de droit américain.
En 1939 on employait jusqu'à 20 vendeurs et 30 personnes dans les bureaux, et en 1940 le nombre de personnes employées en zone occupée est de 17.
Le Capital en 1939 est de 3 millions de francs, à concurrence des deux tiers pour les Arpels et le dernier tiers pour "Madame Puissant, fille de feu Van Cleef, tous juifs" tel quel dans le texte. Les quatre sont gérants.



Ci dessus les chiffres d'affaires de 1937 à 1939.

Les parts de la société ont été cédées au Comte de Leseleuc de Kerouara au prix de 100frs alors que leur valeur nominale est de 1000frs
Pour diverses raisons   le capital qui était de trois millions de francs est réduit à deux millions.

Mr De leseleuc en acquiert 1520 parts, son cousin Mr Aymé 462 parts et des membres du personnel,18 parts ce qui fait 2000 parts.
cliquez pour agrandir

Le juriste qu'est le Dr Blanke de la Treuhand commence a se gratter la tête

Le 24 mars 1941 les quatre gérants sont remplacés par De Leseleuc, Havard, Aymé, et Turck.
Un premier administrateur Mr Romane est désigné, mais il est remplacé pour incapacité et à sa place l'autorité Allemande, je dis bien l'autorité Allemande, nomme Monsieur René Bry le 25/4/1941: pour la zone occupée c'est Mr Desjardins du Cannet(06).
Les allemands font une analyse très sérieuse et détaillée sur les acquisitions de part et la valeur du fond de commerce et s'ils s'aperçoivent bien que les sommes tirées sur l affaire sont supérieures au bénéfice, ils décident toutefois de s'en tenir  aux chiffres du bilan




Ils estiment qu'on ne peut évaluer le fonds comme il est d'usage, au triple du bénéfice annuel et pensent qu'il ne faut l'estimer qu'au tiers du goodwill en temps normaux, 4.600.000frs.
On apprend que les valeurs mobilières du groupe  A  de
 l' entreprise se composent essentiellement de titres industriels anglais!!! 
à Raison de 1.656.000frs
et que celles du groupe B se montant à 3.144.000 frs ont été emportées par Jules Arpels à New York et c'est pour ce motif que le compte de Jules a été débité.


Les avoirs en banque s'élevaient  à 2.474.000frs principalement d'un montant de 2.200.000frs à la Wesminster  Foreign Bank de Paris.


cliquer pour agrandir
Il y avait aussi  les débiteurs membres associès comme le fameux Salomon (dit Charles) inscrit en 1939 pour 6.945.000frs et son frere Louis Arpels 279.000frs
Le comptable et Monsieur Bry l administrateur ont d'ailleurs déclaré à la Treuhand que Salomon dit Charles Arpels était complètement insolvable.


Pour les stocks de marchandises cela s'avère plus compliqué, car comme le rapport le note, page 8 , il semble qu'il n'y ait jamais eu Chez Van Cleef et Arpels de comptabilité du matériel, ni de tenues de livres quant au stock des marchandises.
Lorsqu'ils achetaient à la bourse des diamants des pierres précieuses, on les inscrivait bien sur les livres , mais sans indiquer de date d'entrée, ni de date de sortie.
Les achats de bijoux n'étaient pas comptabilisés place Vendôme mais uniquement à l'atelier Langlois.




Selon l administrateur provisoire René Bry qui à l époque était joaillier fabricant rue Saint Anne, le prix de l'or est passé de 33frs40 au 1/9/1939 à 80 à 100frs du gramme de 06 à 08/1940, et encore...le cours officiel!!!
Car pour en trouver c'était à 260frs. Parallèllement les pierres précieuses augmentaient de 150% et en 1942 cela faisait 10 à 12 fois plus qu'en temps de paix.




Donc l'excuse donnée par les acquéreurs qui considèrent que les bijoux sont "démodés"  ne convint pas à la Treuhand qui considérait que les salaires représentant environ 24% du prix des bijoux, la plue value sur les matières ridiculisait cette explication.
cliquer pour agrandir: Nomination de René Bry
De même la Treuhand était étonnée qu'après l'Aryanisation, il n'y ait que 3.724.000frs de marchandises à Paris  et que soit resté en zone occupée 53.740.000frs .


Des doutes leur apparaissent sur la présence de ces stocks à Vichy, la Treuhand n'avait pas tort puisque nous avons appris depuis que cette marchandise était passée par Vichy , mais avait rejoint les Etats Unis.


cliquez pour agrandir
Il serait fastidieux de reproduire des pages de comptes.


Il est important cependant de lire sur ce rapport que les "bijoux ne sont pas confectionnés à l entreprise même"
La firme Van Cleef ou son dessinateur traçait les croquis des parures et ces bijoux étaient confectionnés à l atelier A.Langlois et Cie 243 rue Saint Martin à Paris


"Cet atelier, qui encore au début de 1940 occupait environ 60 ouvriers spécialisés est inscrite (ecrit ainsi dans le texte) au registre du commerce comme SARL, avec le capital de 50.000frs. 
L'atelier doit depuis 20 ans travailler exclusivement pour la firme Van Cleef et Arpels. Le contrat entre l'atelier et son commettant n'a pu nous être présenté, malgré les demandes répétées et doit se trouver en possession des anciens propriétaires soit à Vichy, soit à New York. Les parts de la SARL ont appartenu jusqu'a l'armistice aux frères Arpels et économiquement l'atelier et la firme Van Cleef et Arpels sont à peu près identiques. Actuellement l'entreprise est dirigée par M.Langlois et sa fille. Melle Langlois est aussi employée  chez Van Cleef et Arpels comme vendeuse à raison de 1% du chiffre d'Affaires. 
Au moment de l'Aryanisation Van Cleef et Arpels, les mêmes acquéreurs, comte de Leseleuc et son cousin Mr Aymé , achetèrent les 400 parts juives de la SARL ."


Etonnant cette gestion d'avant guerre,... 
de nos jours!!! on irait refaire la comptabilité en garde à vue!!
Ainsi l'avocat de la firme, Mr Lepeltier raconte au cours d'un entretien qu'auparavant déjà, de grandes quantités de pierres fines et d'or ont disparu  de l atelier et il pense que les 10 kgs d'or et les pierres fines sont à Vichy ou à New York.
S'ils sont réstés a Vichy, qu'est il advenu de ces matières à la mort de Renée Rachel Puissant?
Qu'est il advenu aussi des bijoux en stock à Vichy, des papiers de la Joaillerie? etc?






De même pour ces 3 millions accordés à Renée Rachel Puissant/Van Cleef?


Si Renée Rachel était si seule, au point d'être enterrée à Vichy dans la fosse commune, ou sont passés toutes ces sommes?


Il s'ensuit de cette étude allemande, des doutes sur la destination des matières précieuses, des bijoux, de l encaisse, l'or etc.
Pour les Allemands ils doutent que Jules Arpels ait tout emporté aux Etats unis et pensent que les 4 gérants se sont partagés ces biens. 




Cet avis est à rapprocher des dires de Louis Arpels a Maurice Chevalier, qui raconte dans un de ses livres.




J'ai déja expliqué que Louis Arpels était arrivé en paquebot et en première classe, et apparemment avec des fonds




Ce même rapport de la Treuhand, explique  que le Comte de Leseleuc de Kerouara avait une très belle situation, le rapport reléve qu'il a été élevé en Angleterre et qu'il chiffrait sa fortune a environ 10 millions de francs et les allemands pensent qu'il pris facilement sur ses propres fonds la somme dde 152.000frs pour acheter les parts. 
Son cousin Mr Aymé est également fortuné.
Mais les allemands s'étonnent qu'il mette de l'argent dans cette affaire et qu'il ne mette pas un homme de confiance à la tête de VCA.


Ils constatent aussi que les acquéreurs ne sont pas du métier comme il arriva lors des autres aryanisation. Ils sont surs qu'ils ont vraiment payé les parts et nous indiquent  que les acquéreurs aryens ont les meilleures références possibles en Allemagne, mais qu'ils ont été incapables de répondre sur la situation ou la marche de l'entreprise.
La Treuhand und Revisionsstelle  s'étonne que l'essentiel du stock soit parti a Vichy ou ailleurs et ne soit pas revenu après l'armistice, et surtout lorsque Monsieur De Leseleuc de Kerouara reprend l'affaire.
Pourquoi reprendre une affaire  ayant au bilan 67.9 millions de francs de stock et n'en trouver à Paris que 3,7 millions de francs alors que restent en zone occupée plus de 60 millions?


La treuhand constate que trop de circonstances vont contre la sincérité de l' Aryanisation et ne donne pas son approbation.


On peut constater qu'en somme c'est une vente à réméré dont tous les acteurs avaient une confiance pratiquement certaine dans l'issue du conflit.
Nous sommes en juin 1942, Renée Rachel va mourir au mois de décembre, défenestrée de sa chambre de l'hotel Queen's à Vichy, le colonel Roberto Bucciéro dira que son corps a été recouvert de pneus et brulé (son neveu célèbre sénateur italien a bien reçu mes courriers mais ne veut pas  répondre sur ce qu'il sait)  les archives de Vichy ont apparemment disparues du coté français comme du coté allemand!!!


Cela doit arranger beaucoup de monde, c'est un secret qui persiste!! qui sait ? peut etre un jour?


Quelque jours après la libération de Paris, Claude Arpels va reprendre le controle de l'entreprise,
en octobre 1944, cette lettre ????
Cliquez pour agrandir


Surprenante, mais il me manque peut être des informations???












































Et non moins étonnant, l'entête de ce courrier ci-dessous, et comment cette société Arpels peut se faire payer des sommes dues à la société Van Cleef & Arpels?


Cliquez pour agrandir


Mais en regardant bien l'inscription au registre du commerce!!!



La société a existé du 15/01/1906 jusqu'au 31/1/1946, c'est vrai qu'il n'y a plus de Van Cleef, pourtant de nouveaux produits autres que des bijoux apparaissent sous le nom Van Cleef !





Beaucoup d'autres entreprises ont été réellement vendues de force et n'ont pas eues cette chance. J'ai même relevé une entreprise de charcuterie qui avait du gros matériel et tout était neuf, et a l intérieur de ce dossier d'aryanisation, il y a les propositions des confrères (français de souches "aryenne") qui  se battent pour l'acheter à pas cher et celui qui emporte le marché est une conserverie importante qui est toujours en exercice en 2011.




Je joins a ce dossier le bilan de 1939, il faudrait y ajouter les chiffres de l'Atelier Langlois.








Que la comptabilté était simple en 1939!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hésitez pas a laisser un commentaire, même en anonyme ou écrivez à l auteur : richardjeanjacques@wanadoo.fr